Togo/ Energie renouvelable : Bientôt des pompes à eau solaires annoncées par EDF et Bboxx pour les agriculteurs

La dynamique de promotion de l’énergie verte dans laquelle le Togo est lancé continue son bout de chemin. Dans cette…

Parredaction Catégorie Dossiers le 17 décembre 2020 Étiquettes : , , , , , , ,

La dynamique de promotion de l’énergie verte dans laquelle le Togo est lancé continue son bout de chemin. Dans cette optique, EDF et Bboxx envisagent commercialiser des pompes à eau solaires destinées aux agriculteurs.

Cette annonce, qui a été faite ce jeudi 17 décembre par les deux compagnies, fait suite à un accord unanime avec les autorités togolaises.

Une initiative de concert avec le gouvernement

Le gouvernement togolais subventionnera à hauteur de 50 % les systèmes d’irrigation pour 5.000 agriculteurs dans des zones situées en dehors des réseaux de distribution d’électricité. S’étant alliées en 2018 créant ainsi une coentreprise, « Bboxx EDF Togo assurera le déploiement des pompes fournies par l’expert d’irrigation solaire et partenaire d’EDF au Kenya – SunCulture – ainsi que le montage des dossiers de financement pour ses clients », ont détaillé les entreprises.

Depuis fin 2016, EDF s’est lancé en Afrique sur le marché de la production autonome, « off-grid » en anglais. Il s’agira donc de se déconnecter du réseau électrique afin d’être indépendant des infrastructures centralisées comme les centrales au fioul ou au charbon. Le gouvernement togolais a lancé en 2018, un ambitieux plan d’électrification pour le pays, en partenariat avec le secteur privé : l’objectif est d’atteindre 100 % de couverture d’ici à 2030.

Un recul de l’électrification en Afrique en raison de la pandémie

Dans de nombreuses zones rurales d’Afrique, les habitants n’ont pas encore accès à l’électricité. L’Agence internationale de l’énergie (AIE) estime que l’accès à l’électricité va reculer en Afrique en 2020 pour la première fois depuis des années, en raison de la crise du Covid-19.

« Nous voyons pour la première fois depuis des années que le nombre de personnes sans accès [à l’électricité] va augmenter. Ce chiffre avait décliné ces sept dernières années, mais il augmentera cette année, ce qui est inquiétant », s’était alarmé en novembre son directeur exécutif Fatih Birol dans un entretien à l’AFP.

« Même si la pandémie n’a pas affecté l’Afrique autant que d’autres parties du monde, les économies africaines ont été durement touchées et, selon nos chiffres, le revenu par habitant a décliné d’environ 6 % cette année. Cela va conduire à de gros problèmes de dette et dans certains cas peut-être des défauts de paiement pour certains pays » a-t-il ajouté.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *