Togo : Dr. Kodjovi Thon, « la jeunesse togolaise doit saisir les opportunités disponibles au niveau des institutions de l’Etat »

Le président du Mouvement NoVi, Dr. Kodjovi Thon, a livré, ce mercredi, son message du mois de septembre 2020. Dans…

Parredaction Catégorie Dossiers le 1 octobre 2020 Étiquettes : , , , ,

Le président du Mouvement NoVi, Dr. Kodjovi Thon, a livré, ce mercredi, son message du mois de septembre 2020. Dans ce message adressé à la jeunesse togolaise, il a porté un regard d’appréciation sur les différents programmes, projets et actions du gouvernement togolais.

Voici l’intégralité de son message.

Jeunesse togolaise,
Femme togolaise,
Nation togolaise,

En m’adressant à vous le mois dernier, j’appelais à un changement de paradigme dans la gestion de l’Etat afin de maximiser les résultats de développement socio-économique de notre pays. Depuis, près de 4 semaines sont passées et l’actualité a évolué.

Je voudrais saluer ici, dans le domaine agricole par exemple et entre autres, les résultats de la mise en œuvre du Programme de productivité agricole en Afrique de l’ouest, Projet Togo (PPAAO-Togo) qui selon les sources gouvernementales, s’en sort avec plus de 613.610 bénéficiaires (dont 40% de femmes) au lieu de 500.000 bénéficiaires initialement prévus, pour un taux d’exécution de 95%. L’agriculture avec les atouts dont nous disposons est pour nous une clé providentielle pour ouvrir les portes du véritable décollage socio-économique. Ces résultats sont donc encourageants.

Sur le plan sécuritaire, je ne peux m’empêcher de saluer les prouesses de nos forces de l’ordre et de défense, qui malgré l’insuffisance des moyens, ont pu se déployer pour mettre la main sur ce ténébreux mais aussi funeste réseau de braqueurs qui a terrorisé les commerçants dans notre pays et mis à mal beaucoup de projets d’investissement des uns et des autres. Forces à elles et que l’esprit patriotique et républicain les guide.

Toujours durant le mois de septembre 2020, le gouvernement togolais a procédé à une réévaluation de notre Produit intérieur brut (PIB) et à la définition d’une nouvelle année de base. Le résultat de ce travail qui suit les traces de plusieurs autres pays dont le Ghana et le Bénin, est une augmentation des prévisions du PIB au cours de cette année à 4.399,9 milliards FCFA contre 3.322,3 milliards FCFA initialement prévus. Il est vrai dans le contexte actuel que cette réévaluation aura difficilement des impacts sur le panier de la ménagère ; mais elle permettra au pays de pouvoir monter sur le marché financier sans s’inquiéter de l’explosion du taux d’endettement puisque celui-ci chute de 68,6% à 51,8%. L’avenir nous dira.

Sur le plan politique, le mois de septembre 2020 est resté également riche avec la démission de l’équipe gouvernementale et plusieurs nominations dont la plus marquante restera celle du premier ministre qui pour la première fois dans notre histoire est une femme. Il me semble recommandé d’exprimer mes vives félicitations à Madame Victoire Dogbé pour ce choix porté sur sa personne par le chef de l’Etat. Je n’oublie pas non plus la nouvelle Secrétaire générale de la Présidence, Madame Ablamba Johnson ou encore le nouveau Secrétaire général du gouvernement Monsieur Kanka-Malick Natchaba. L’aspect sensationnel de ces nominations, plusieurs l’ont déjà souligné. D’une part la promotion du genre très appuyée constatée, d’autre part l’entrée marquée de jeunes dans l’appareil gouvernemental avec les deux secrétaires généraux. Je veux prendre acte de ces nominations et j’espère vivement que l’expérience déjà acquise à la fois à la direction de cabinet du Président de la République et au ministère en charge du développement à la base couplée à ses capacités managériales permettront à la nouvelle locataire de la primature, de révolutionner ce poste et à rendre le peuple togolais plus fier encore d’elle.

Chers compatriotes,

Le but de ce petit récapitulatif n’est pas seulement de nous rappeler ce qu’il s’est passé durant ce mois finissant de septembre 2020, mais surtout de nous rendre compte de combien nous avons connu un mois très riche qui restera dans les annales. Mais qu’il reste dans les annales, là n’est pas le problème. Le vrai défi est de savoir en quoi cette richesse du mois contribue-t-elle à la résolution des problèmes quotidiens des togolais.

Frères et sœurs togolais,

Cette question posée aura diverses réponses selon la position de chacun et chacune. Pour le membre du prochain gouvernement et le gouvernant, il s’agira de recadrer l’action publique et faire en sorte que l’intérêt supérieur de la nation soit le seul qui vaille. Il s’agira pour le parlementaire de s’assurer en tant que représentant du peuple, que ce goal du gouvernement soit atteint. Le fonctionnaire d’Etat devra quant à lui prendre conscience qu’il travaille pour la nation et donc pour lui-même et pour la postérité. Ainsi sera-t-il résolu à laisser les mauvaises habitudes au travail pour adopter les bonnes pratiques. La communauté internationale et les multinationales devront comprendre qu’il faut un pays prospère pour que leurs intérêts prospèrent et travailler véritablement et efficacement pour cette fin. Quant aux partis politiques et aux acteurs politiques, il faudra se donner les moyens de contrôle de l’action publique et rompre avec l’immobilisme stratégique ou encore la politique par télécommande à laquelle nous nous sommes habitués ces dernières années. Nous devons conjuguer la praxis en politique.

Jeunesse togolaise,
Femme togolaise,
Nation togolaise,

Au-delà de cet appel que je lance à toutes et à tous, j’annonce une somme d’actions devant enclencher le triptyque analyse-critique-proposition à notre niveau à la Nouvelle Vision. Dans cet ordre d’idées, dans les jours à venir nous irons à la rencontre de diverses institutions ou programmes étatiques particulièrement ceux destinés à se mettre au service de la jeunesse de notre pays. Ils sont nombreux. L’Agence nationale de promotion et de garantie de financement des petites et moyennes entreprises (ANPGE PME / PMI), l’Agence nationale de volontariat du Togo (ANVT), le Fonds d’appui aux initiatives économiques de jeunes (FAIEJ), le Programme national de développement de la plateforme multifonctionnelle (PN-PTFM), le Programme d’appui à l’employabilité et l’insertion des jeunes dans les secteurs porteurs (PAEIJ-SP), l’Union des chambres régionales de métiers du Togo (UCRM-Togo), le Mécanisme incitatif au financement agricole (MIFA), etc.

L’objectif de notre démarche est de mieux connaître ces institutions et programmes et de mieux maitriser les opportunités qu’ils offrent à la jeunesse afin d’amener celle-ci à les saisir.

Nous initierons donc un dialogue entre ces institutions et programmes et la Nouvelle Vision.

Nous comptons sur la volonté politique de nos décideurs et sur leur disponibilité pour ce genre de relation entre nous.

Que Dieu bénisse le Togo et qu’Il renouvelle en nous Sa Sagesse !
Dr Kodjovi Atna Thon
The Power of Determination

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *