Togo/Diplomatie : le Japon réaffirme son soutien aux actions de développement

Des échanges fructueux ont eu lieu ce mercredi, 02 décembre, dans le cadre de la coopération nippo-togolaise. Hideaki Kuramitsu, l’Ambassadeur…


Des échanges fructueux ont eu lieu ce mercredi, 02 décembre, dans le cadre de la coopération nippo-togolaise. Hideaki Kuramitsu, l’Ambassadeur du Japon au Togo avec résidence à Abidjan en Côte d’Ivoire, était à la primature togolaise.

Le diplomate a été reçu en audience par la cheffe du gouvernement togolais, Victoire Tomégah-Dogbé. Ensemble, ils ont mené des discussions sur les domaines d’intervention du Japon au Togo, le renforcement des liens entre les deux Etats.

L’excellence des relations d’amitié saluée

Le Japon est un pays du continent asiatique, précisément au côté est. A Lomé, le représentant de la République japonaise, Hideaki Kuramitsu a salué l’excellence des relations d’amitié avec le Togo, pays d’Afrique de l’Ouest.

« Nous avons discuté globalement de la coopération entre nos deux pays et les domaines d’intervention du Japon », a indiqué le diplomate Nippon à la sortie d’audience. « Je souhaite que nous puissions maintenir cette relation. La relation bilatérale est très bonne. », a-t-il poursuivi.

En effet, les liens de coopération existant entre Lomé et Tokyo se sont concrétisées ces dernières années. Le président Faure Essozimna Gnassingbé a effectué, en 2019, des visites de travail et d’amitié au Japon. C’était dans le cadre de la 7ème Conférence Internationale de Tokyo sur le Développement de l’Afrique (TICAD 7)

Un soutien sans faille du Japon aux actions du Togo

L’ambassadeur Hideaki Kuramitsu a réaffirmé à Victoire Tomégah-Dogbé, la détermination du Japon à poursuivre ses interventions sur le territoire togolais. En effet, l’Etat de l’Empereur Akihito intervient dans plusieurs domaines.

Le Japon est plus présent dans le social, le développement de l’agriculture, les infrastructures et le développement durable. Les actions sont menées par le biais de l’Agence de Coopération Internationale Japonaise (JICA).

La construction du nouveau port de pêche, situé à Gbétsogbé à l’Est de Lomé, et les ponts sur les rivières Kara et Koumongou (Nord du Togo) ont été financièrement appuyés par le Japon. Les financements nippons ont été élevés à près de 72,8 millions dollars sur la période 2011-2018, « exception faite de 2012 ». Il faut rappeler que le Togo a abrité des investisseurs japonais.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *