Togo/Diplomatie : Faure Gnassingbé a reçu les lettres de créance de 3 nouveaux ambassadeurs

Le président Faure Gnassingbé a reçu, ce vendredi 16 octobre 2020, 3 nouveaux ambassadeurs accrédités auprès du Togo. Il s’agit…

Parredaction Catégorie Dossiers le 17 octobre 2020 Étiquettes : , , , , , ,

Le président Faure Gnassingbé a reçu, ce vendredi 16 octobre 2020, 3 nouveaux ambassadeurs accrédités auprès du Togo. Il s’agit des ambassadeurs de la Suisse, de la France et de l’Union européenne (UE), qui ont remis tour à tour leurs lettres de créance au Chef de l’Etat.

La manifestation majeure de l’existence des relations diplomatiques entre les Etats est l’échange d’ambassadeurs ou plénipotentiaires. Ceci en raison du principe de réciprocité.

Le renforcement des relations diplomatiques entre le Togo et ses Etats

C’est dans cette optique que ces ambassadeurs ont présenté leurs lettres de créance au chef de l’Etat du Togo, Faure Gnassingbé.

Il s’agit de Joaquin Tasso-Vilallonga, ambassadeur de l’UE, Jocelyn Caballero, ambassadrice de la France et Philipp Stalder, ambassadeur de la Suisse auprès du Togo avec résidence au Ghana. Ils ont été reçus dans cet ordre à la présidence.

Ces derniers entendent œuvrer pour le renforcement des relations entre leurs pays respectifs et le Togo, leur terre d’accueil. Ainsi, ils seront présents auprès du Togo dans ses efforts sécuritaires, de développement social et d’amélioration du climat des affaires.

Le sens de la présentation des lettres de créance

Les lettres de créance sont un document officiel qu’un chef d’État ou de gouvernement signe et confie à un ambassadeur qu’il vient de nommer, afin que celui-ci le remette au chef d’État ou de gouvernement (et en de rares occasions au ministre des Affaires étrangères) du pays hôte.

Par ces présentations des lettres de créances, on s’aperçoit de l’excellence de relations diplomatiques qui existent entre le Togo et ces Etats. Par ce cérémonial, les nouveaux ambassadeurs peuvent facilement exercer leurs fonctions sur le territoire togolais.

Ce qui suppose que les immunités et privilèges dont ils devraient bénéficier ne souffriraient d’aucun doute. Le chef de l’Etat vient, à travers cet acte, de les reconnaitre officiellement.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *