Togo/Culture : polémique autour de « Antovi Cantine », les réactions des internautes

Le 13 juillet 2020, l’ambassadeur de France, Marc Vizy, a présidé, avec les ministres togolais de la culture, du tourisme…

Parredaction Catégorie Culture le 21 juillet 2020

Le 13 juillet 2020, l’ambassadeur de France, Marc Vizy, a présidé, avec les ministres togolais de la culture, du tourisme et des loisirs, Kossivi Egbétonyo et de l’enseignement supérieur et de la recherche, Professeur Koffi Akpaganade, à une triple cérémonie. Il s’agit du baptême de la scène de l’Institut Français du Togo, la pose de la première pierre du pôle pédagogique et l’inauguration du restaurant « Antovi Cantine ».

L’inauguration du restaurant « Antovi Cantine » s’est retrouvée au cœur d’une polémique sur les réseaux sociaux avec des réactions diversifiées des internautes.

« Antovi Cantine », cette initiative de trois jeunes entrepreneurs togolais, longtemps restée sans grand bruit, a fait buzz sur les réseaux sociaux après l’officialisation de ses nouvelles installations dans les locaux de l’Institut français de Lomé.

Un communiqué de l’Institut français indique que l’ensemble des travaux de rénovations dudit l’institut ont été effectués, au cours de cette période de crise sanitaire mondiale liée au Covid-19, par des entreprises togolaises.

La scène « Jimi Hope » à l’institut français de Lomé

Dans un premier temps le 13 juillet dernier, l’ambassadeur de France et les ministres de la culture et de l’enseignement supérieur ont dévoilé au public la scène rénovée et baptisée « Jimi Hope », en hommage à la star togolaise de renommée internationale.

Cette démarche s’inscrit dans « la volonté de la France de perpétuer la mémoire de cet artiste, l’un des plus grands de l’Afrique, tout en célébrant l’amitié franco-togolaise », lit-on dans le communiqué de l’institut. Il est à noter que cette scène est dotée de technologies de pointes. Elle permettra d’accueillir des milliers de spectateurs.

« Antovi » vu par les internautes

Plusieurs posts, à l’instar de ceci : « Pendant ce temps au Togo, l’ambassadeur de France inaugure un restaurant dénommé “Antovi” nom mina pour désigner “Singe”. NB : Cérémonie en présence des ministres de la culture et du tourisme et de son collègue de l’enseignement supérieur. Il faut qu’on en parle… », ont suscité des réactions de part et d’autre.

On peut lire : « Le restaurant en question appartient à des Togolais et existait depuis, mais était à l’Espace Viva. Il a été délocalisé à l’IFT après un appel d’offres de l’institut. Donc, le nom n’a aucun rapport avec l’institut ou encore moins avec les blancs. Il faudrait demander donc aux propriétaires d’expliquer cela. Déjà le restaurant offre des mets originaux dans des feuilles de bananiers, etc…. Un concept original qui par ma foi aurait forcément une explication avec le nom », s’indigne l’internaute.

Il demande « Pourquoi l’on ne s’offusque pas que le nom de la scène de l’IFT devienne désormais Jimi Hope ? », avant de terminer en disant : « Toujours prendre du recul, avoir toutes les informations avant de passer à l’étape des critiques ».

Pour un autre, « C’est une question d’image. C’est ce que vous ne comprenez pas. Même si c’est des Togolais du moment où c’est le blanc qui héberge, ça devient autres choses ». Il argumente en ces termes : « Pensez vous qu’on peut avoir un resto “A la table du chef Hitler” à l’Institut Goethe. Quelle que soit la pertinence du projet l’image de l’institution est aussi importante et il faut en tenir compte ».

Aussi, pour un autre internaute, « Lutter contre le racisme ne se résumerait pas à se montrer susceptible à chaque fois qu’on fait référence au singe qui est un animal qui existait bien avant que certains racistes ne le comparent aux noirs. Lutter contre le racisme ne se résumerait pas à toujours chercher des polémiques. Je ne suis pas sûr que ce soit l’ambassadeur ou aucun des français travaillant à l’IFT qui aurait trouvé ce nom. Et pour ceux qui ont donné ce nom (probablement des togolais), c’est sûr qu’il y a toute une symbolique ou un concept derrière. Cherchons à comprendre avant de lancer toute polémique. Et puis se vexer à chaque fois que quelqu’un utilise le mot ”singe” serait faire le jeu des racistes qui auraient semé la graine au dedans de nous puis nous laissant nous débattre aux yeux du monde. Il faut se montrer plus grand que toutes ces polémiques et faire face aux plus grands défis surtout économiques pour imposer le respect quand nous serons devenus plus puissants ! ».

L’institut français, en réponse aux multiples interrogations sur le nom « Antovi cantine » sur sa page facebook, a réagi en ces termes : « Antovi Cantine est une initiative de trois jeunes entrepreneurs togolais. Nous ne faisons que leur bailler notre espace, après un appel d’offres public qu’ils ont remporté haut la main grâce à la qualité de leur proposition » et de conseiller aux uns et aux autres ceci : « Merci de faire un tour sur leur page pour découvrir l’originalité de leur concept. »

Face à toute cette polémique, un autre internaute s’étonne et s’exclame en disant : « Donc si un togolais crée un concept et que l’ambassadeur de France y va, çà devient d’un coup raciste et offensant ? C’est d’un ridicule achevé ! ».

Les avis divergent au sujet du nom « Antovi Cantine », mais avant d’arriver à déceler le mystère caché derrière ce concept, les amoureux de la bonne cuisine togolaise et d’ailleurs pourront retrouver leur restaurant original à l’espace viva. Cette fois-ci pas sur la rue de l’OCAM, mais dans son nouveau local situé dans l’enceinte de l’Institut français du Togo.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *