Togo/Covid-19 : un projet du Programme Alimentaire Mondiale pour aider la population togolaise

Conscient des défis auxquels sont confrontées les populations en cette période de pandémie de la Covid-19, le PAM veut voler…

Parredaction Catégorie Santé le 7 octobre 2020 Étiquettes : , , , , , , ,

Conscient des défis auxquels sont confrontées les populations en cette période de pandémie de la Covid-19, le PAM veut voler au secours des plus démunis. En effet, 250 000 est le nombre de personnes qui bénéficieront de cette aide sur 3 mois.

Cette aide s’inscrit dans le cadre de la politique nationale d’accompagnement des couches vulnérables à colmater les brèches financières ouvertes par la crise sanitaire du coronavirus.

Un geste salutaire

Dans le cadre du projet LEO (Limited Emergency Opération), il sera procédé, jusqu’en décembre, à la distribution de vivres en faveur des ménages et personnes vulnérables. Ce geste sera suivi d’une assistance sous forme de transferts monétaires. « Le projet permettra d’aider les populations qui éprouvent des besoins alimentaires et nutritionnels, notamment les ménages des personnes placées en quarantaine à cause du coronavirus. L’assistance va être étendue aux ménages des personnes vivant avec le VIH et/ou la tuberculose ainsi qu’aux personnes affectées par les chocs climatiques dans les régions Maritime, la Kara et les Savanes », a indiqué un responsable.

Le bureau Togo du Programme alimentaire mondial tient, par cette initiative, à soulager le plus possible, les couches défavorisées. Elle permettra, également, d’aider les ménages des personnes placées en quarantaine à cause du coronavirus.

Novissi à l’honneur

Le gouvernement togolais a fait des efforts notables dans cette gestion de la crise envers les personnes vulnérables. En effet, le programme de Revenu Universel de Solidarité « Novissi » a été lancé. Il s’est traduit par les transferts monétaires aux plus nécessiteux. Ce qui a été bien accueilli par tous. Ainsi, ce programme du PAM s’inspire de « Novissi » afin de relever le défi de la pandémie.

Suspendu entretemps, il avait donc été relancé par le gouvernement et aussi élargi aux enseignants. « L’allègement substantiel des restrictions, qui permet aux Togolais de reprendre leurs activités, ne doit pas être perçu comme une autorisation au relâchement, mais plutôt une invitation à une prise de conscience collective de la population sur les dangers de la maladie », avait déclaré l’exécutif.

Pour rappel, le programme a permis de distribuer plus de 11 milliards FCFA à un peu plus d’un demi-million de personnes dans le Grand Lomé et le Tchaoudjo, parmi lesquels 65% de femmes. Le podium des bénéficiaires est composé de revendeur (se)s (40,29%), de couturier(e)s (16,28%) et de ménagères (12,44%).

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *