mercredi, novembre 25, 2020


Togo/Covid-19 : Réouverture imminente des lieux de culte

Fermé depuis le 20 mars 2020 en raison de la pandémie du coronavirus, le Togo tend vers une réouverture imminente…

Paradmin Catégorie Société le 9 juillet 2020

Fermé depuis le 20 mars 2020 en raison de la pandémie du coronavirus, le Togo tend vers une réouverture imminente des lieux de culte.
En effet, le ministre de l’administration territoriale Payadowa Boukpessi et le Chef du comité de gestion de la riposte ont tenu, mardi 7 juillet 2020, une réunion de réflexion avec les responsables des associations et organisations religieuses.

A l’issue de la séance, il a été convenu d’une « ouverture progressive, partielle et d’expérimentation du respect des gestes barrières ». Ensuite, suivra une probable réouverture générale et définitive.

Cependant, tous les lieux de cultes ne seront pas rouverts en même temps. D’après les explications du ministre Payadowa Boukpessi, il s’agira de faire une « sorte d’expérimentation qui va permettre de vérifier, d’évaluer si les mesures barrières sont respectées. Cela permettra au gouvernement de prendre une décision définitive pour l’ouverture de toutes les églises. »

Dans ce sens, la Conférence épiscopale (l’Eglise catholique), le Conseil chrétien et l’Union musulmane sont autorisées, chacune, à ouvrir cinq églises et mosquées dans chaque région administrative et trois par préfecture.

Au niveau de la Préfecture du Golfe spécifiquement, les confessions citées sont autorisées à ouvrir neuf lieux de cultes chacune, contre sept dans celle d’Agoè-Nyivé.

La Fédération des associations et organisations chrétiennes (FAOC) est, quant à elle, autorisée à rouvrir 39 églises sur le territoire, à raison d’une par préfecture.

Ainsi avant l’ouverture, précise les autorités, la liste indiquant les noms et situation géographique des églises et mosquées qui ont été choisies par les responsables devra parvenir au ministère ce mercredi 08 juillet.

Rappelons que cette décision est le fruit des discussions tenues préalablement par le ministre Boukpessi avec les chefs religieux le 11 juin dernier. Pendant ces discussions, le ministre a précisé que « S’il y aura une ouverture, cela doit se faire dans le respect des règles édictées par les autorités et dans l’intérêt des fidèles des différentes religions.»

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *