Togo/Covid-19 : augmentation des contaminations, vers une prorogation de l’état sanitaire d’urgence

L’état d’urgence instauré dans le cadre de la lutte contre la pandémie du coronavirus prend fin demain 15 septembre prochain….

Parredaction Catégorie Santé le 14 septembre 2020 Étiquettes : , , ,

L’état d’urgence instauré dans le cadre de la lutte contre la pandémie du coronavirus prend fin demain 15 septembre prochain. Cependant, le pays ne cesse d’enregistrer de nouveaux cas de contaminations de la Covid-19, le gouvernement va-t-il opter à nouveau pour la prorogation de l’état d’urgence.

L’état d’urgence, décrété en avril dernier par le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé, a connu deux fois de suite une prolongation.

Augmentation des cas Covid

Les contaminations ne cessent d’augmenter dans le pays, la situation devient de plus en plus inquiétante. Surtout les cas du centre et du nord du Togo notamment les villes de Sokodé, Tchamba et Adjengré. Elles sont actuellement bouclées avec l’instauration d’un couvre-feu de 21 heures à 5 heures du matin dans les préfectures Tchaoudjo, Tchamba et Sotouboua.

L’état d’urgence instauré le 1er avril pour une durée de trois mois et prorogé le 16 août dernier pour prendre fin le 15 septembre prochain. Pourrons-nous deviner une prorogation ? Possible car visiblement tout n’est pas encore gagné avec cette pandémie. La hausse des cas doit inquiéter les autorités togolaises et en premier le président de la République.

D’ailleurs, ce dernier a fait de la santé sa priorité devant la politique. Il est plus préoccupé par la santé de son peuple. Ceci étant la prorogation s’impose pour continuer les efforts de maitrise de la situation de contaminations.

Une augmentation malgré les mesures mises en place

Suite à la pandémie que connaisse le Togo, les autorités ne cessent d’augmenter des initiatives afin d’endiguer la propagation du virus. Ainsi, les mesures prises dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire devraient continuer et être renforcer. Car cette situation ne promet rien dans un futur proche. Malgré les efforts consentis, la propagation est accrue au sein de la population.

Que ce soit le port des masques rendu obligatoire ou la mission de la force anti-pandémie, il y’a lieu de s’interroger sur l’avenir de ce mal qui gangrène dans le pays. Aussi, l’on constate un relâchement au sein de la population pour le respect des gestes barrières. Ainsi, une levée de l’état sanitaire d’urgence pourrait provoquer encore plus un relâchement de la population, une flambée fatale.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *