Togo : coup de maître de la Police nationale qui a arrêté un braqueur d’origine libérienne

Un groupe de malfrats composé de quatre (4) personnes ont réussi, le dimanche 13 septembre 2020, après un braquage perpétré…

Parredaction Catégorie Dossiers le 15 septembre 2020 Étiquettes : , , , ,

Un groupe de malfrats composé de quatre (4) personnes ont réussi, le dimanche 13 septembre 2020, après un braquage perpétré dans l’enceinte de la Société NITA Transfert, sise au Grand marché de Lomé, à enlever 27 millions FCFA. L’un d’eux est arrêté par la Police nationale.

Johnson Prince, c’est son nom, a été pris par les mailles de la Police nationale. Ce dernier est de nationalité Libérienne et fait partie d’un réseau de malfrats de quatre (4) personnes, ayant perpétré dimanche 13 septembre 2020, un braquage. Ils avaient emporté 27 millions FCFA.

Description des faits

Le ministre de la Sécurité et de la protection civile, Yark Damehane, a retracé les faits. Selon lui, pour perpétrer leur forfait, les quatre malfrats se sont répartis en deux binômes. Deux (2) braqueurs ont fait irruption dans les locaux de la société où ils ont agressé et assommé à l’aide d’un marteau, le responsable qui tentait de résister à leur coup. Les deux autres, postés dehors, tiraient en l’air pour dissuader toute tentative d’intervention. Mais grâce à la détermination de la population, les éléments de la police présents sur les lieux, ont réussi à interpellé, un des malfrats, répondant au nom de Johnson Prince et saisi deux (2) fusils AK47 et dix (10) chargeurs garnis contenant 290 cartouches de 7,62 mm et une moto.

Des enquêtes menées, il ressort que le sieur Johnson Prince interpellé, est de nationalité libérienne et résidant à Accra. Il est donc arrivé à Lomé, accompagné du nommé Kola vivant à Sèmè au Bénin, pour opérer le braquage avec deux autres individus demeurant dans la capitale togolaise.

Des malfrats chevronnés

Toujours selon le Ministre Yark Damehane, le groupe de malfrats en question, compte à son actif une série de braquage précédemment commis à Lomé.

C’est notamment le cas d’une agression commis le 05 juillet 2019 au quartier Super Taco, suivie d’une autre le 28 mai 2020 dans une Agence de transfert d’argent SNPT Nagori transfert à Nopato puis d’une troisième forfaiture perpétrée non loin de l’Agence de Voyage Satguru, le 26 août 2020.

Ainsi, le ministre de la sécurité a félicité le courage des populations qui ont permis aux forces de l’ordre d’interpeller un des braqueurs du groupe. Il souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *