vendredi, septembre 24, 2021


Togo/Commune Golfe 3 : ça sent mauvais, la session du conseil municipal reportée

Pas de sérénité au sein du conseil municipal du Golfe 3. Le maire de la commune et ses conseillers sont…

Parredaction Catégorie Dossiers le 27 août 2020 Étiquettes : , , , ,


Pas de sérénité au sein du conseil municipal du Golfe 3. Le maire de la commune et ses conseillers sont à couteaux tirés. La session extraordinaire convoquée ce mercredi pour délibérer sur le transfert de crédit a dû être reportée sur insistance des conseillers. Ces derniers dénonceraient la mauvaise gestion de la commune, mais aussi de leur propre traitement.

Dans la commune du Golfe 3, le conseil municipal semble décider à mener à bien sa mission. Les projets se multiplient. Tout le monde se montre engagé pour la réussite de son mandat. Mais, ce n’est que la face émergée de l’iceberg. En réalité, les frustrations sont perceptibles et les causes sont nombreuses.

Le manque de transparence dans la gestion des finances de la commune

La cause première du mécontentement des conseillers est liée aux primes et salaires du personnel d’appui.
En effet, depuis quelques moments, ces indemnités et salaires ne sont plus payés.

En vue de mieux comprendre ce retard et surtout la gestion du portefeuille des finances, 15 conseillers de la commune Golfe 3 ont décidé d’empêcher les travaux de la session de cette semaine. D’où le report ce mercredi.
Ces derniers évoquent un manque de transparence dans la gestion des finances de la commune Golfe 3.

Rappelons qu’aux termes de la loi sur la décentralisation, la fonction de conseiller municipal n’est pas rémunérée. Mais la loi prévoit des indemnités de session.

La violation des textes sur la décentralisation par le maire ?

Une récente lettre du ministre de l’administration territoriale rappelait aux différents maires les charges prioritaires à honorer.

Parmi ces priorités, il y a les salaires du personnel et les indemnités des conseillers. Pourtant, ceux du Golfe 3 sont toujours dans l’attente.

A cela, s’ajoute le fait que le maire et ses conseillers ne s’entendent jamais sur la durée des sessions communales. La loi prévoit que les sessions doivent durer 15 jours.

Mais selon nos informations, le maire ne respecterait pas cette disposition et serait enclin à une session plus courte. C’est ce qui avait suscité le ras le bol du conseil, y compris ceux du parti du maire.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *