Togo/campagne agricole 2019-2020 : les récoltes de maïs connaissent une hausse de 10%, selon la FAO

L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) s’est prononcée sur la production céréalière. Ainsi, pour la campagne agricole…

Parredaction Catégorie Dossiers le 14 octobre 2020 Étiquettes : , , , , ,


L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) s’est prononcée sur la production céréalière. Ainsi, pour la campagne agricole 2019-2020, la production céréalière a connu une augmentation. Le point de la situation a été fourni par ladite organisation. La production de cette campagne est estimée à 1,3 millions de tonnes, soit 7% de plus que la campagne précédente.

Parmi les céréales les plus produits, le maïs figure en bonne position. Ainsi, le maïs pour cette saison a enregistré 923 milles tonnes soit une hausse de 10% de plus que la moyenne.

Une hausse considérable malgré à la Covid-19

Nonobstant la pandémie de la Covid-19 qui a considérablement secoué les secteurs économiques, le secteur agricole par sa production céréalière a connu une augmentation remarquable. Ceci, grâce aux pluies favorables et les accompagnements de l’Etat et les acteurs du secteur privé à travers la fourniture des intrants.

La campagne agricole 2019-2020 a été marquée par une bonne germination et le développement des cultures dues aux précipitations. Ces dernières ont été supérieures à la moyenne dans la plupart des régions depuis mars surtout dans le nord du Togo; ce qui a contribué à ce bon résultat, informe l’organisation en charge des questions alimentaires.

Le soutien sans faille du gouvernement

Engagé dans la dynamique de développer son secteur agricole, le gouvernement togolais ne cesse d’apporter son soutien aux producteurs agricoles. Ainsi, pour la campagne agricole 2019-2020, l’Etat a accompagné les agriculteurs dans la fourniture des semences améliorées, des engrais, des produits phytosanitaires ainsi que des services de mécanisations agricoles grâce au système de crédit à taux zéro.

En effet, informe la FAO, la sécurité alimentaire reste favorable grâce à une « disponibilité alimentaire adéquate et au fonctionnement régulier des marchés et à la stabilité relative des prix ».

Cependant, ces perspectives céréalières positives ne devraient pas réduire la dépendance du Togo vis-à-vis de l’extérieur. En effet, renchérit la FAO, les besoins d’importation pour la campagne agricole 2019-2020 devraient également être légèrement supérieurs à la moyenne avec 280 000 tonnes.

Pour rappel, l’Etat dans sa politique d’accompagnement au secteur agricole compte fournir dès novembre prochain, 15 000 Kits d’irrigation aux producteurs.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *