Togo : bientôt un campus numérisé dans la préfecture de l’Oti pour révolutionner l’élevage

Pour le campus numérisé, la cheffe du gouvernement s’est rendue dans l’Oti. Depuis sa nomination à la tête du gouvernement,…

Parredaction Catégorie Dossiers le 30 novembre 2020 Étiquettes : , , , , , , ,

[bsa_pro_ad_space id=4]

Pour le campus numérisé, la cheffe du gouvernement s’est rendue dans l’Oti. Depuis sa nomination à la tête du gouvernement, Victoire Tomégah-Dogbé multiplie des sorties de terrain afin de constater l’évolution des différents chantiers et inviter davantage les acteurs à accélérer les travaux pour le bonheur des populations togolaises.

C’est le cas le vendredi 27 novembre dernier, où elle s’est rendue à Barkoissi pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de construction de l’Institut de Formation en Alternance pour le Développement (IFAD) en élevage. Ainsi, dans six mois, la préfecture de l’Oti sera dotée d’un campus numérisé. Il permettra de révolutionner la production en matière d’élevage au Togo.

Accélérer les travaux du campus numérisé (IFAD)

Les travaux relatif au campus numérisé ont été lancés le 14 mai 2018 par le Chef de l’État, mais ont connu quelques ralentissements liés aux inondations. « J’ai demandé qu’ils s’accélèrent afin qu’ils puissent finir dans les six mois qui viennent. Ainsi pourrions-nous y effectuer la toute première rentrée scolaire en septembre 2021 », a indiqué le Premier ministre.

Selon les autorités, l’élevage a été retenu dans ce milieu parce que la région des Savanes présente un très grand potentiel dans ce domaine. L’IFAD de Barkoissi dotera, ainsi, les jeunes des compétences nécessaires pour exceller davantage dans l’élevage et l’industrie agro-pastorale. Il sera donc mis à contribution pour stimuler la transformation de l’agriculture togolaise et la création de plus d’emplois dans ce secteur.

Impacter la production des produits

Cet institut, qui fait partie des dix IFAD prévu par le gouvernement, vise à impacter aussi bien la production des produits laitiers que de la viande. Il est implanté sur un site de 300 hectares et coûte trois milliards de FCFA financés sur les ressources propres de l’Etat.

Pour la Cheffe du gouvernement, les travaux de la construction évoluent. « Au niveau du blog administratif et pédagogique, la réalisation est à 40%. La cantine est déjà faite. Les logements pour l’encadrement sont déjà prêts. Les étables (chèvrerie et bergerie) qui vont servir d’abris aux animaux sont aussi également prêts. Il ne reste en réalité qu’à finir l’internat des apprenants et à terminer le bloc administratif et pédagogique qui est le plus grand ouvrage à terminer », a-t-elle expliquée.

Pour finir, le Premier ministre a adressé à la population les salutations et encouragements du Chef de l’État qui prête une attention particulière au programme de construction des dix « IFAD » prévus pour cinq ans sur toute l’ étendue du territoire.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *