Coopération Togo-Bénin: un nouveau projet pour protéger le Bassin du Mono

L’autorité du Bassin du Mono, institution technique co-créée par le Togo et le Bénin afin d’assurer la gestion du Bassin,…

Parredaction Catégorie Société le 23 février 2022 Étiquettes : ,


L’autorité du Bassin du Mono, institution technique co-créée par le Togo et le Bénin afin d’assurer la gestion du Bassin, patrimoine naturelle commun aux deux Etats, a procédé ce 22 février au lancement de l’Initiative Régionale pour l’Eau et l’Environnement dans le Bassin du Mono (IREE-Mono). Ce lancement s’est déroulé à Avepozo, dans la banlieue est de Lomé avec en présence de Affo Boni ADJAMA, représentant le ministre de l’eau et de l’hydraulique villageoise.

Régénérer le bassin du Mono par une gestion intégrée

Coopération Togo-Bénin: un nouveau projet pour protéger le Bassin du MonoLe projet, dont l’élaboration s’appuie sur diverses études faisant l’état des lieux de la dégradation du bassin du Mono et de ses ressources environnementales et en eau, est prévu pour une durée de 4 ans avec un coût total de 2,5 milliards de FCFA. S’il a pour principal objectif, de régénérer le bassin par la protection des berges et la reforestation; le projet devrait également permettre l’évaluation et la planification du développement du bassin, le renforcement des capacités institutionnelles et techniques, la gestion, le suivi et l’évaluation  des connaissances sur le bassin.

Par ailleurs, la mise en œuvre du projet introduit une nouvelle approche de la gestion du bassin. L’IREE-Mono, engage une gestion intégrée des ressources en eau. “Il s’agit de l’abandon de la gestion sectorielle. Cette intégration part de la base, au niveau local on mettra en place les comités locaux de l’eau. La participation de tout le monde est attendue” explique Nicolas Dadja Gnakpaou, directeur de l’Autorité du      Bassin du Mono. “Le projet va permettre de générer des bénéfices environnementaux dans le bassin et renforcer la  coopération entre le Togo et le Bénin sur le bassin du fleuve Mono », a-t-il également ajouté.

Coopération multilatérale pour le bassin du Mono

Coopération Togo-Bénin: un nouveau projet pour protéger le Bassin du MonoEn rappel, notons que le Mono dont bassin couvre une superficie totale de 24 300 km² dont 21 300 au Togo (soit une occupation de 38% du territoire togolais) et 3.000 km² au Bénin, est l’objet d’une coopération accrue entre les deux Etats voisins depuis plusieurs années. Bien avant la création de l’Autorité du Bassin du Mono en 2014, cette coopération avait permis la construction du barrage hydroélectrique de Nangbéto en 1987.

Par ailleurs, le bassin du Mono, dont l’estuaire a été classé a été classé réserve de biosphère transfrontière s par l’Unesco en 2017, jouit également de l’appui de plusieurs organisations internationales. Au rang de ces organisations, l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN).

Klétus Situ

 

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.