Togo : AWADE Massama-Esso accompagne le secteur de l’enseignement dans la commune de Kozah 1

Ce mardi 3 novembre 2020, les responsables des établissements primaires et publiques de Lama Tchaloudè et de Lassa Elimdè ont…


Ce mardi 3 novembre 2020, les responsables des établissements primaires et publiques de Lama Tchaloudè et de Lassa Elimdè ont réceptionné des tables – bancs. Un don signé par M. AWADE Massama-Esso, Conseiller municipal de la commune Kozah 1 au nord du Togo.

L’initiative a connu la présence de plusieurs autorités lors de la cérémonie de remise du lot. Elle vise à résoudre le problème de manque de places assises dans lesdites écoles.

Soulager les apprenants

Pour le Conseiller municipal de Kozah 1, M. AWADE Massama-Esso, ce don va faciliter le travail aux enseignants et mettre plus ou moins les élèves dans de bonnes conditions.

« J’ai bien voulu en tant qu’élu local me mettre aux côtés des autorités du pays, au premier rang desquelles se trouve le Chef de l’Etat, pour apporter ma modeste contribution au secteur de l’enseignement », a indiqué M. AWADE Massama-Esso.

Ce geste vient aussi contribuer à la mesure de réduction du nombre d’élèves dans les salles de classe instaurée par le gouvernement. Une mesure qui s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 en milieu scolaire.

Contribuer aux efforts du gouvernement

Plusieurs défis sont à relever dans le secteur de l’éducation et le pouvoir public ne ménage aucun effort dans ce sens. Ainsi, M. AWADE Massama-Esso estime qu’il faut accompagner le gouvernement dans ses efforts.
« J’ai fait le tour de nombreux établissements. J’ai constaté les nombreux efforts fournis par les premières autorités du pays. J’ai également découvert les défis restants. Certains de ces défis sont de notre responsabilité en tant qu’élus locaux », a-t-il laissé entendre.

« Je pense personnellement que nous devons dorénavant apporter des solutions locales aux problèmes locaux. C’est ce changement de paradigme qui a guidé le Chef de l’Etat à initier et conduire jusqu’au bout, le processus de décentralisation », a-t-il poursuivi.

La balle est dans notre camp. Nous devons quitter nos bureaux, nos salles de délibération et aller au contact des populations et de leurs problèmes pour les solutionner avec elles. C’est mon point de vue et mon approche en tant qu’élu local, a fait savoir AWADE Massama-Esso.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *