Togo / Artisanat : La seconde édition du MIATO démarre au mois d’octobre

La deuxième édition de la foire artisanale MIAT0 (Marché Internationale de l’Artisanat du Togo) aura bel et bien lieu cette…

Parredaction Catégorie Culture le 19 janvier 2021 Étiquettes : , , , , , ,

La deuxième édition de la foire artisanale MIAT0 (Marché Internationale de l’Artisanat du Togo) aura bel et bien lieu cette année. Malgré la menace de la pandémie, l’événement qui se déroule sur l’esplanade du palais des congrès se déroulera du 29 octobre au 07 novembre 2021. L’artisanat étant un élément majeur de l’économie togolaise, cette rencontre sert de vitrine pour les acteurs de ce secteur qui sont conviés à y participer massivement.

Cet évènement qui a lieu tous les deux ans est placé sous le thème « Entreprises artisanales et compétitivité ». Il vise la promotion des artisans et la professionnalisation du secteur de façon générale.

Une nouvelle édition axée sur la créativité et la compétitivité

L’ambition de l’Etat qui est de professionnaliser environ 4 200 artisans, est d’autant plus réelle avec l’organisation de cette seconde manche du MIATO. Ce secteur, qui contribue à hauteur de 18% au PIB national, est très important dans la réalisation du PND. « L’initiative vise à promouvoir le génie créateur des artisans à travers l’exposition des produits et services artisanaux et la création d’un cadre d’échanges de savoir-faire et d’expériences », indique Kokou Eke Hodin, ministre chargé de l’Enseignement Technique et de l’Artisanat.

Rappelons que de 2011 à 2020, c’est plus de 9 milliards FCFA, qui ont été investis par le gouvernement dans l’artisanat.

Une première édition réussie

Cette initiative du gouvernement a déjà à son actif une première foire appréciée. En effet, le Marché Internationale de l’Artisanat du Togo a été lancé en 2019 par l’Union des chambres régionales des métiers (UCRM) et le ministère de l’artisanat en présence du Chef de l’Etat Faure Gnassingbé. Ils étaient donc au total 160 exposants et plus de 150 000 visiteurs, ainsi que plusieurs ateliers, conférences, rencontres, mises en relation et expositions.

Parmi les investisseurs qui étaient présents, on retrouve de nombreux pays voisins tels que le Burkina Faso, le Bénin, ou encore le Niger. Mais d’autres acheteurs européens et américains sont attendus, notamment des Français et des Anglais.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *