Togo/Agriculture : le mécanisme de vérification de la qualité des engrais désormais opérationnel

La Communauté Économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a mis en place un dispositif commun de contrôle de…

Parredaction Catégorie Dossiers le 16 septembre 2020 Étiquettes : , , , , , ,

La Communauté Économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a mis en place un dispositif commun de contrôle de la qualité des engrais. Un atelier a été organisé dans la capitale togolaise à cet effet. Il vise à harmoniser les textes nationaux pour asseoir un dispositif commun de contrôle de la qualité et de la quantité des intrants agricoles introduits dans cette zone ouest-africaine des quinze pays.

Joignant l’acte à la parole, le Ministère togolais de l’Agriculture, veut s’assurer de la qualité des engrais mis sur le marché par les sociétés privées. C’est dans cette optique qu’une opération de contrôle de qualité des engrais a démarré depuis le 09 septembre. Durant 3 semaines, des équipes vont sillonner toute l’étendue du territoire national et visiter tous les points de vente d’engrais de tout type.

Les principaux objectifs de l’Opération de contrôle qualité des engrais

Il faut d’abord souligner que cette opération contrôle qualité des engrais se fait par des professionnels. Il s’agit des inspecteurs d’engrais de la Centrale d’Approvisionnement et de Gestion des Intrants Agricoles (CAGIA).

L’objectif primordial de cette opération consiste à faire respecter les normes réglementaires en la matière. Il s’agit des normes qui régissent les activités de fabrication, d’importation et de distribution des engrais au Togo.

Selon les sources proches du Ministère, Il s’agit également de protéger les intérêts des agriculteurs contre les déficiences en éléments nutritifs, d’une part. D’autre part, il est question de lutter contre la contrefaçon, les fausses déclarations et les déficits de poids.

Par ailleurs, cette opération permet de sauvegarder les intérêts des entreprises de la filière des engrais. Elle contribue, ainsi, à la création d’un environnement favorable à l’investissement privé.

Les modalités de contrôle qualité des engrais et intrants

Le contrôle qualité des engrais et intrants requiert des modalités. Dans le cadre de cette opération, les inspecteurs effectueront plusieurs missions. Le contrôle portera d’abord sur les agréments des sociétés privées fabricantes, importatrices et distributrices d’engrais au Togo.

Ensuite, ils vont inspecter les installations et les magasins de stockage/entrepôts, afin de lutter contre les déficits de poids. Les déficiences des teneurs en éléments nutritifs, la non-conformité des emballages et de l’étiquetage, la mauvaise manipulation des stocks seront également vérifiés. Dans le même registre, les mauvaises conditions d’ensachage et de stockage sont concernées.

Ils feront également des prélèvements d’échantillons d’engrais pour les analyses au laboratoire pour juger de leur fiabilité. Il s’agira enfin de conseiller les acteurs sur les bonnes pratiques dans le cadre du respect de la réglementation sur les engrais. Au besoin, ils seront sanctionnés en cas de fraude pour assurer les intérêts des différents acteurs.

Cette démarche du ministère de l’Agriculture est une exigence du règlement C/REG.13/12/12 de la CEDEAO relatif au contrôle de qualité des engrais dans l’espace CEDEAO.

Rappelons que divers arrêtés d’application ont été pris au niveau national depuis 2016. Des contrôles inopinés se font par une délégation du ministère pour s’assurer du bon déroulement de cette opération.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *