vendredi, novembre 27, 2020


Togo : Afia Mala, l’étoile noire n’a pas fini de rayonner

Connue pour sa belle voix irrésistible, son charme scénique, son allure authentique, Afia Mala, la diva de la musique togolaise…

Parredaction Catégorie Culture le 24 octobre 2020 Étiquettes :

Connue pour sa belle voix irrésistible, son charme scénique, son allure authentique, Afia Mala, la diva de la musique togolaise régale toujours. Elle dispose encore de belles mélodies dans sa gibecière discographique à faire découvrir aux Togolais dans les prochains jours.

L’artiste de la chanson togolaise, Afia Mala, a été mirifiquement honorée, le jeudi 15 octobre 2020, par le chef de l’Etat Faure Gnassingbé. Une distinction qui élève Afiwavi Mawulana Cathérine Missohou (Afia Mala) au grade d’Officier de l’Ordre du Mérite. Ses valeureux efforts consacrés à la promotion de la culture togolaise ont été récompensés.

Un parcours étincelant

Surnommée la princesse des rives du Mono, Afia Mala a véritablement débuté sa carrière en 1974. Un élan pris après une prestance remarquable au palais des congrès devant une foule de 4500 personnes. Alors, elle a décidé de se consacrer entièrement à sa passion qu’est la musique.

Depuis lors, elle a enchainé les succès. Elle est tout d’abord allée à la conquête du public national avant de se faire connaitre à l’international. Sur cet échiquier, elle a, avec manière, dignement représenté le Togo. Elle a mis du sien pour que la musique togolaise ait sa lettre de noblesse dans le monde.

Afia Mala a, à son actif, plusieurs chefs-d’œuvre. Le premier titré « Djalele » a été sorti en 1979. Après ont suivi en 1981 « Lonlon Viye », « Désir » en 1984, « Es La Manana » en 1987. En 1995, elle était revenue avec « Prophétie », « Angélina » en 1997 et « Plaisir » en 2003. Mais un des plus marquants a été « Afia à Cuba » avec l’orchestre Araguon sorti en 2008.

Un retour flamboyant

Après quelques années sans scènes pour se consacrer à sa vie de famille, Afia Mala est réapparue en 2019 avec un nouvel opus. Mais malheureusement, cet album n’a pu être officiellement lancé. Il a été interrompu par la fameuse pandémie de la Covid-19 qui a paralysé la tenue de bon nombre d’activités musicales.

Mais bientôt, les Togolais pourraient savourer le nouvel album de la déesse baptisé « Identité ». Un joyau de 10 titres agréablement composés dans un savoir-faire hors pairs dont seule la chanteuse en a le secret.

La sonorité des œuvres est un mélange d’instruments de musiques modernes et traditionnelles. C’est-à-dire une fusion d’Adondo, d’Atopani, de Sogo, de gong, de Kpéssi et autres auxquels s’ajoutent violon, guitares acoustiques ou contrebasses.

En attendant la sortie définitive de l’album en novembre prochain, deux morceaux sont disponibles pour le plus grand kiff des mélomanes. Par cet album, la diva espère mettre davantage sa voix au service de son identité et surtout de son pays le Togo. Elle invite les Togolais à renouer avec leurs sources. Car nos us et coutumes font de nous qui nous sommes.

Lire aussi : Togo : les Hauts fourneaux de Bassar, un site à visiter assurément !

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *