dimanche, septembre 26, 2021


Togo : à Atakpamé, la HAAC outille les journalistes pour une parfaite maitrise du code de la presse et de la communication

A Atakpamé, la HAAC outille les journalistes pour une parfaite maitrise du code de la presse. Des journalistes venus de…



A Atakpamé, la HAAC outille les journalistes pour une parfaite maitrise du code de la presse. Des journalistes venus de la région Maritime et des Plateaux sont donc en séminaire depuis hier mercredi. Prévu sur trois jours, l’atelier vise à amener les professionnels des médias à maitriser les nouvelles dispositions du code de la presse et de la communication, cerner l’esprit des textes et de bien les appliquer.

C’est une initiative de la Haute Autorité de l’Audiovisuelle et de la Communication (HAAC) appuyée par le Projet de Formation et d’Appui à l’Audiovisuel et au secteur des Médias (PROFAMED).

Attirer l’attention sur les nouvelles dispositions

Dans une démarche participative, la HAAC veut amener les journalistes togolais à une meilleure application du code de déontologie et cela passe par une maitrise des textes.

« Nous avons pour charge de veiller à ce que les textes qui sont adoptés par l’Etat togolais soient efficacement appliqués dans la corporation. Pour le faire, il est de notre devoir de rappeler périodiquement aux professionnels de média, quelles sont les dispositions sur lesquelles s’organise la profession », a indiqué Badjibassa Babaka, président du comité de pilotage du plan stratégique de développement de la HAAC.

« Il était opportun pour la haute autorité de l’audiovisuelle de pouvoir identifier les innovations, les changements qui interviennent dans le cadre de ces textes. Parce que c’est les textes qui ont été juste réorganisés qu’on essaie d’identifier et d’attirer l’attention des professionnels de la presse sur les innovations et ces changements », a-t-il ajouté.

Rendre plus professionnel le secteur

Les nouvelles dispositions apportées dans le code vont être décortiquées au cours du séminaire pour permettre aux participants de cerner le contenu en vue de bien réglementer et professionnaliser le secteur. Pour le vice-président de l’institution, Octave Olympio, « la HAAC voudrait mettre à leurs dispositions les différents textes et leur offrir l’occasion par des débats et échanges de bien comprendre l’esprit des textes et de les appliquer efficacement ».

Les travaux portent essentiellement sur le passage en revue des innovations introduites dans le statut du journaliste, des professionnels de la communication, la transformation des organes de presse en entreprise de presse, la création et l’exploitation des presses écrites, audiovisuelles et en ligne.

Lire aussi: Médias au Togo : la HAAC outille les journalistes sur la gestion documentaire

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *