Togo : 35ème réunion ordinaire, l’ITIE entame la mise au point de sa campagne 2017

Le comité de pilotage de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) a tenu sa 35ème réunion ordinaire…

Parredaction Catégorie Dossiers le 1 décembre 2020 Étiquettes : , , , , ,

Le comité de pilotage de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) a tenu sa 35ème réunion ordinaire ce lundi à Lomé. L’objectif pour les responsables est de faire le point de la campagne du rapport 2017 avec les membres du comité.

La séance a connu la présence de Mawunyo Mila AZIABLE, Ministre déléguée auprès du Président de la République, Chargée de l’Energie et des Mines, qui promet mettre tout en œuvre pour une bonne gestion du secteur extractif au Togo.

Des progrès significatifs

En effet, l’ITIE reprend ses activités avec la 35è réunion ordinaire du comité de pilotage. Une rencontre qui donne également le ton à la campagne de dissémination du rapport 2017 de l’ITIE.

De façon générale, il ressort que le Togo a réalisé des progrès significatifs dans la mise en œuvre de l’ITIE. « Vous allez remarquer que les contrats miniers ont été suppléés au Togo. Les licences des entreprises minières aussi sont publiées. Aussi, le cadastre minier est installé au niveau de la direction générale des mines et de la géologie », a indiqué Didier Kokou Agbemadon, Coordonnateur ITIE-Togo.

« De façon générale, les entreprises ont déclaré leur propriétaire réel, effectif. Les entreprises ont publié leur état financier surtout les entreprises d’Etat, particulièrement la SNPT. Donc, petit à petit, on fait des progrès, on fait des avancées. Pour qu’il y’ait quand même la transparence c’est-à-dire la gouvernance ouverte et redevable dans le secteur extractif », a expliqué le coordonnateur.

Etre à la hauteur des exigences

Au cours de la séance, la ministre Mawunyo Mila AZIABLE a appelé tous les membres à une synergie d’action afin que le Togo soit à la hauteur des exigences.

« Je suis ouverte à toute bonne volonté et à toute idée qui soutienne les objectifs de l’engagement du gouvernement dans la gouvernance ouverte et responsable du secteur extractif », a déclaré la ministre Mawunyo Mila AZIABLE.

« Je promets d’œuvrer pour mettre en place toutes les dispositions qui puissent garantir et préserver cette dynamique dans la réalisation des activités. Enfin, j’essayerai, dans la mesure du possible, d’élever tous les obstacles qui puissent ramer la bonne exécution du processus de l’ITIE », a-t-elle ajouté.

Les travaux de cette session ordinaire ont consisté à examiner le plan de travail comptant pour la période 2021-2024, ainsi que les mesures d’assouplissement dont bénéficie désormais le comité de pilotage, pour les délais du rapport de l’ITIE.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *