TICAD 8: Sandra Ablamba Johnson plaide à nouveau pour une réallocation des DTS 

En prélude au sommet des chef d’Etat de la huitième Conférence internationale de Tokyo sur le Développement de l’Afrique (TICAD…

Parredaction Catégorie Politique le 30 mars 2022 Étiquettes : ,


En prélude au sommet des chef d’Etat de la huitième Conférence internationale de Tokyo sur le Développement de l’Afrique (TICAD 8) devant se dérouler en Tunisie en août 2022, Sandra Ablamba Johnson, ministre secrétaire générale de la présidence de la république a participé au travaux de la réunion ministérielle qui s’est déroulée les 26 et 27 mars dernier. Comme indiqué par le portail web de la présidence de la république.

“Cette rencontre internationale a connu la participation du Japon, des pays africains et des partenaires au développement notamment le secteur privé, le Programme des nations unies pour le développement (PNUD), la Banque mondiale, le Bureau du Conseiller spécial des Nations unies pour l’Afrique et la Commission de l’Union africaine”, détaille la présidence de la république.

Croissance durable, réductions des inégalités mais surtout annulation de la dette et réallocation des DTS

TICAD 8: Sandra Ablamba Johnson plaide à nouveau pour une réallocation des DTS L’intervention du Togo porté par Sandra Ablamba Johnson, s’est particulièrement axé sur la croissance durable et la réduction des inégalités en Afrique. Relevant notamment les efforts des pays du continent pour combler les gaps dans les divers secteurs de leurs économies. La ministre a également évoqué les récentes crises qui ont entraîné une augmentation des dettes africaines et une réduction des flux de financements vers le continent.

“Je voudrais lancer un appel pressant à l’ensemble de nos partenaires en vue de renforcer au-delà d’une éventuelle suspension de la dette, toute initiative visant l’annulation de la dette de nos États. En outre, une attention particulière devrait être également accordée à la problématique de la dette intérieure avec la possibilité d’apporter un soutien à sa convertibilité en une dette soutenable et à plus longue maturité. C’est aussi le lieu de solliciter une fois encore la mobilisation des partenaires à travers la réallocation des Droits de Tirages Spéciaux (DTS) pour soutenir la relance des économies africaines”, a lancé Sandra Ablamba Johnson.

Une longue coopération entre le Japon et l’Afrique

TICAD 8: Sandra Ablamba Johnson plaide à nouveau pour une réallocation des DTS La Conférence internationale de Tokyo sur le Développement de l’Afrique (TICAD), dont Sandra Ablamba Johnson et d’autres ministres africains et japonais préparent l’édition 2022, est un cadre d’échanges et de dialogues politiques entre les Etats africains et le Japon. Depuis 1993, Il se tient tous les trois ans.

La dernière édition de cette rencontre de haut niveau entre l’Afrique et le Japon, qui s’est tenu en août dernier à Yokohama a vu  l’adoption d’un Plan d’action en trois piliers à savoir l’accélération de la transformation économique et l’amélioration de l’environnement des affaires par l’innovation et à la préparation du secteur privé, la consolidation d’une société durable et résiliente et le renforcement de la paix et de la stabilité.

 

Klétus Situ

 

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.