vendredi, décembre 9, 2022


Togo : recherche des entreprises pour aménager plus de 8 000 hectares de terres agricoles

Le gouvernement togolais est à la recherche des entreprises (spécialisées) pour aménager par dessouchage 8 109 hectares de terres agricoles….

Parredaction Catégorie Dossiers le 7 août 2020 Étiquettes : , , ,


Le gouvernement togolais est à la recherche des entreprises (spécialisées) pour aménager par dessouchage 8 109 hectares de terres agricoles. Cet appel s’étend jusqu’au 18 août 2020.

Des réformes et accompagnements sont engagés, des initiatives se multiplient, tout pour répondre fidèlement à sa politique de développement et du bien-être des populations. A cet effet, un appel vient d’être lancé afin d’aménager des hectares de terres dans les cinq régions économiques du pays.

Les composantes de l’offre

En effet, l’offre comprend 5 lots et porte sur 750 hectares de terres agricoles dans les Savanes, 2 759 hectares dans la Kara, 2 000 hectares dans la Centrale, 1 900 hectares dans la région des Plateaux et 700 hectares dans la région Maritime.

Ainsi, l’aménagement des terres devrait entrer dans la dynamique de la décision du gouvernement de valoriser davantage le foncier, apprend-on.

Il faut souligner qu’un décret a été pris en conseil des ministres en février 2019 pour contraindre « tout propriétaire d’un fonds de terres rurales à le mettre en valeur sous peine de voir attribuer son exploitation à toute personne qui en fait la demande ». Aussi, le demandeur s’engage à « la mise en valeur selon les conditions du bail », a précisé le décret.

Selon le ministère de l’agriculture, sur 3,4 millions d’hectares de terres agricoles disponibles, seulement 45%, soit 1,53 million d’hectares sont valorisés.

L’agriculture au cœur des priorités du gouvernement

Pour le développement du pays, le gouvernement compte sur son secteur agricole. Dans ce sens, plusieurs initiatives sont enclenchées afin de booster les productions. C’est un secteur qui est frappé aussi par la pandémie du coronavirus. Mais, il est en passe d’être soutenu par le plan de riposte agricole Covid-19.

Dans cet ordre d’idée, un appel à recensement est également lancé aux producteurs nationaux afin de bénéficier des mesures d’urgence lancées. Ceci dit, chaque agriculteur devra se faire enregistrer auprès de son groupement de base.

Déjà pour la campagne de 2020-2021, l’Etat envisage une production de 225 000 tonnes de coton, près de 2 millions de tonnes de maïs, près de 140 milles tonnes de Soja, et plus de 330 milles tonnes de riz. L’objectif est de booster la production d’environ 228 milliards FCFA de surplus.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.