A Lomé, une table ronde réunit le BUTODRA et l’OMPI

Une table ronde entre les agents du Bureau Togolais du Droit d’Auteurs (BUTODRA) et les experts de l’Organisation Mondiale de…

Parredaction Catégorie Culture le 14 avril 2022 Étiquettes : , , , ,


Une table ronde entre les agents du Bureau Togolais du Droit d’Auteurs (BUTODRA) et les experts de l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) s’est ouverte ce 13 avril à Lomé. L’activité a été annoncée par Kossi Gbényo Lamadokou, ministre de la culture et du tourisme, via son compte twitter.

En ouverture des travaux, le ministre a souligné l’importance de sauvegarder la créativité nationale et la diversité culturelle. Il est dans l’intérêt de chaque nation que les créateurs puissent continuer à travailler dans leurs pays respectifs, et gagner leur vie en mettant leurs œuvres sur le marché.

Elaborer des recommandations pour permettre aux artistes de profiter de leurs oeuvres

Ces discussions qui vont durer trois jours, regroupent non seulement les cadres du BUTODRA et les experts de l’OMPI venus d’Europe et d’Afrique francophone, mais aussi les artistes et acteurs culturels. Ensemble ils pourront plancher sur le thème “La gestion collective du droit d’auteur et des droits voisins: principes et mécanismes à l’ère du numérique”.

“Durant ces trois jours de travaux, des experts de l’OMPI présenteront leurs expériences par rapport à la gestion du numérique. Les conclusions des échanges nous permettront de formuler des recommandations à l’endroit de l’OMPI, à l’endroit de l’Etat et à l’endroit des artistes. Ces recommandations nous permettront de faire avancer le droit d’auteur au niveau national”, a indiqué Komla Edjodomele, Directeur Général du BUTODRA.

L’évolution du BUTODRA, un élément essentiel dans la transformation structurelle du secteur de la culture

Soulignons que cette activité intervient dans un contexte où le gouvernement ambitionne de faire évoluer le secteur de la culture togolaise vers des industries culturelles et créatives capables de créer de la valeur, des emplois et de la richesse. Dans cette perspective, une gestion actualisée et plus optimale des droits d’auteurs par le BUTODRA est essentielle.

Lire aussi: Propriété intellectuelle/Mise en place des plateformes innovatrices : les entrepreneurs invités à plus de mobilisation

Notons que depuis l’arrivée de Kossi Gbenyo Lamadokou, plusieurs réformes ont été entamées dans le secteur de la culture. On peut noter la transformation du Fonds d’aide à la culture en Fonds National de Développement Culturel.

Klétus Situ

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.