Sport : Claire Akossiwa Ayivon se prépare pour ramener une médaille des JO Tokyo 2021

L’Aviron et le Canoë Kayak togolais ont été absents des Jeux olympiques depuis plus de dix ans après le sacre…

Parredaction Catégorie Sport le 27 mai 2021 Étiquettes : , , , , , , , , , ,


L’Aviron et le Canoë Kayak togolais ont été absents des Jeux olympiques depuis plus de dix ans après le sacre de Benjamin Boukpéti. Qualifiée pour les JO Tokyo 2021, Claire Akossiwa Ayivon promet une médaille au Togo. Dans cet élan, l’athlète togolaise est en stage du 22 mai au 2 juillet 2021 en Tunisie.

Dans le but d’assurer une préparation appropriée à Claire Akossiwa Ayivon, la fédération togolaise d’aviron et canoë (FETAC), lui offre un stage de quarante jours en Tunisie pour le renforcement de ses capacités.

Mettre Claire Akossiwa Ayivon dans les conditions de compétition

Après sa qualification pour les JO Tokyo 2021 en octobre 2019 à Tunis, Claire Akossiwa Ayivon, jusque-là, se préparait activement dans les eaux du Lac Togo à Agbodrafo. Pour une préparation dans de meilleures conditions, la FETAC avec le soutien de la Fédération Internationale des Sociétés d’aviron (FISA), de Solidarité Olympique et du Comité National Olympique du Togo (CNO Togo), offre l’occasion à Claire Akossiwa Ayivon à Tunis. Pour ce stage, l’athlète togolaise accompagnée de son coach Guillaume Migué, travaillera dans les conditions idéales de compétition en se mesurant aux athlètes tunisiens qui participeront également aux JO de Tokyo.

Claire Ayivon, une autre participation togolaise pour la forme ou le début d’une nouvelle ère ?

La mobilisation des différents acteurs autour de la participation de Claire Akossiwa Ayivon aux JO Tokyo 2021 suscite assez d’interrogations. En effet, les multiples participations du Togo dans des compétitions sportives sans grands succès, ont fini par faire croire à plus d’uns que le Togo y va pour la forme. Le cas du manque de soutien aux athlètes comme Benjamin Boukpéti et pleins d’autres qui se sont révélé au public sportif togolais qu’après-avoir hissé haut le drapeau du Togo désolidarise. Au fil des années, la participation des Togolais aux compétitions sportives passe inaperçue. Si pendant longtemps tout à sembler montrer que le sport n’est réellement pas une priorité pour les décideurs du pays, l’intérêt accordé à la participation de Claire Akossiwa Ayivon aux JO Tokyo 2021, tique. Le ministère des sports et des loisirs, l’UNFPA, la FISA, Solidarité Olympique, CNO-Togo, la FETAC s’inscrivent-ils dans une nouvelle dynamique visant à faire du sport au Togo un phénomène social majeur ?

Il est à noter que depuis l’arrivée de la nouvelle équipe du ministère des Sports et des loisirs, chapeautée par Dr Lidi Bessi Kama, l’engagement du Togo dans les compétitions (toutes disciplines confondues) se fait de manière différente. Est-ce le début d’un changement pour le Togo ? Il est à remarquer que la nouvelle équipe tente d’améliorer les résultats inhérents à la participation togolaise, cependant vivement que davantage l’initiative perdure. Le résultat positif de la participation de Claire Akossiwa Ayivon aux JO Tokyo 2021 pourra permettre de consolider cette nouvelle manière de faire du sport au Togo comme un acquis pour avancer.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *