Sommet de Paris : Faure Essozimna Gnassingbé plaide pour l’amélioration des conditions de financement du secteur privé africain

Le chef de l’Etat togolais, Faure Essozimna Gnassingbé participe ce mardi 18 mai 2021 au sommet sur le financement des…

Parredaction Catégorie Dossiers le 18 mai 2021 Étiquettes : , , ,

[bsa_pro_ad_space id=4]

Le chef de l’Etat togolais, Faure Essozimna Gnassingbé participe ce mardi 18 mai 2021 au sommet sur le financement des économies africaines à Paris. Il est invité par son homologue français Emmanuel Macron.

Le chef de l’Etat togolais sera aves ses pairs africains, des dirigeants européens et d’institutions financières, pour discuter des solutions et des financements pour aider à la relance économique de l’Afrique. Le continent se retrouve confronté à sa première récession économique depuis près de 30 ans en raison de la pandémie de Covid-19.

Faure Essozimna Gnassingbé se prononce sur le sommet

Présent à Paris depuis le samedi 15 mai, Faure Essozimna Gnassingbé s’est prononcé sur le sommet auquel il prend part. Selon le président, « Ce sommet est l’occasion d’apporter une réponse ambitieuse et coordonnée au choc qui a frappé les économies du continent africain. Je salue l’initiative du Président Emmanuel Macron, qui réunit des chefs d’État et de gouvernement, ainsi que des institutions financières internationales. Cette mobilisation est à l’image de l’interdépendance entre toutes les parties du monde ».

Intervention Reckya Madougou, Conseillère du président de la République, lors de sa rentrée 2021 de l’UPF-Togo.

Il poursuit en insistant sur le fait que « la résilience des économies d’Afrique est dans l’intérêt de tous. Au-delà des aspects conjoncturels, le présent sommet vise à poser les bases d’un nouveau cycle de croissance en Afrique, qui sera un relais nécessaire pour l’ensemble de l’économie mondiale. L’enjeu est donc de travailler à ce nouveau partenariat pour consolider notre développement commun. »

En outre, « Le financement soutenable des économies est une question d’importance et la question de l’appui au secteur privé africain l’est davantage encore. Le secteur privé est en effet le véritable moteur de création d’emplois et de richesses. Il n’y aura pas de relance forte sans l’amélioration des conditions de financement, en Afrique et à l’international, du secteur privé africain », ajoute SEM Faure Essozimna Gnassingbé.

Il faut préciser que la gestion de la pandémie par le Togo a été saluée partout dans le monde. Sous l’impulsion du Président Togolais le gouvernement a pris des mesures significatives d’accompagnement des entreprises ainsi que des couches socioprofessionnelles affectées par cette crise. Ces mesures ainsi que la maîtrise de la propagation du virus ont permis à l’économie togolaise d’être plus résiliente face aux répercussions de la pandémie sur les économies de différents pays africains.

Le pays est donc un bon candidat aux nouveaux programmes pour rebooster les économies africaines et la présence du chef de l’Etat à Paris n’est que logique ; en témoigne le soutient apporté par le FMI

Le FMI soutient la politique économique de Faure Essozimna Gnassingbé

Avant le sommet, le président togolais, s’est entretenu dimanche 16 mai avec la directrice du Fonds monétaire international (FMI), Mme Kristalina Georgieva. Cette dernière a loué l’efficacité de la politique de riposte du Togo contre la pandémie et a réaffirmé l’accompagnement de son institution.

Pour la Directrice du FMI « le Togo s’est montré efficace dans la gestion de la crise. Nous avons discuté des efforts tangibles fournis par le gouvernement en apportant de l’aide aux populations, par exemple à travers des innovations opérées avec l’utilisation de nouvelles technologies. Nous avons également évoqué notre soutien financier significatif pour la République Togolaise au cours de cette crise et surtout pour le retour à la normale ».

Les discussions ont également porté sur le sommet de Paris. Le FMI a réitéré son engagement à soutenir le Togo et joint l’acte à la parole en mettant à disposition 240 millions de dollars de ressources supplémentaires. Faure Essozimna Gnassingbé a exprimé à la Directrice générale du FMI sa reconnaissance pour l’appui que son institution ne cesse d’apporter au Togo.

L’agenda de Faure Essozimna Gnassingbé sera marqué après le sommet par un déplacement sur Bruxelles pour discuter du renforcement du partenariat entre l’Union Européenne et le Togo en matière économique, politique et commerciale. Il y sera sur invitation du Président du Conseil Européen, S.E.M Charles Michel. Le Togo s’affirme ainsi comme un partenaire stratégique incontournable en Afrique, pour la communauté internationale.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *