Sénégal : L’histoire se répète-t-elle pour Moustapha Cissé Lo ?

L’ancien président du parlement de la CEDEAO et ex premier vice-président de l’Assemblée nationale sénégalaise vient de faire, contre son…

Paradmin Catégorie Politique le 8 juillet 2020

L’ancien président du parlement de la CEDEAO et ex premier vice-président de l’Assemblée nationale sénégalaise vient de faire, contre son gré, ses adieux à la l’APR (Alliance Pour la République), formation politique qu’il a cofondée avec le président MACKY SALL en 2008. Règlement de compte ou devoir morale pour les membres du parti ? L’allié d’hier se retrouve aujourd’hui dans la posture de l’ennemi.

M Lo, l’homme à la gâchette langagière facile surnommé « EL PISTOLERO », vient de tirer un coup de trop contre les membres de son camp. Connu pour ses abus de langage et écart de conduites, il vient de faire l’objet d’un scandale sans précédent qui vient de ternir sa réputation. Un scandale qui lui coute sa place au sein du parti. Dans un enregistrement audio ayant fait le tour des réseaux sociaux et dont on ignore encore la source, il est accusé d’avoir tenu des propos odieux voire injurieux à l’égard des membres du parti avec en toile de fond une accusation de détournement de fonds.

Pour les membres du parti ainsi que ses détracteurs, les révélations accablantes et troublantes recueillies dans l’enregistrement constituent la goutte d’eau de trop.

 

C’est un débordement excessif et trop fréquent qu’il fallait assurément stopper. A cet effet et dans le but de restaurer son image et d’agir conformément à ses valeurs de pudeur, l’exclusion comme sanction était plus qu’évidente.
En réponse à cette énième bassesse, la commission de discipline de l’APR n’a plus, cette fois-ci, hésité à trancher en prenant les mesures idoines. Elle a, au travers d’un communiqué et après avoir délibéré à l’unanimité, prononcé l’exclusion définitive pure et simple de Moustapha Cissé Lo. Cette décision d’exclusion définitive a été motivée par le discrédit jeté sur le parti par M Cissé Lo qui n’en est pas à sa première.

Auparavant exclu du PDS et privé de son mandat de député sous Abdoulaye Wade, il semblerait pour ce monsieur que l’histoire se répète. Va-t-on bientôt le revoir sur la scène politique comme prochain opposant à son compagnon d’antan Macky Sall. La politique étant un jeu dangereux d’alliances qui se font et se défont au sens des intérêts, tout semble démontrer qu’il y a de l’eau dans le gaz et la relation entre ces deux hommes n’est pas près de retrouver son éclat de sitôt.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *