Secteur minier du Togo: 2 jours de formation pour mieux outiller les acteurs

Le secteur minier du Togo est souvent en proie à des conflits entre exploitants miniers et les populations. Cela dit,…



Le secteur minier du Togo est souvent en proie à des conflits entre exploitants miniers et les populations. Cela dit, pour renforcer les capacités des acteurs impliqués, les Préfets et agents de l’administration des régions Maritime et Plateaux se sont réunis pour une formation de deux jours à Adétikopé.

Ouverte hier mardi 24 novembre, cette formation prend fin ce mercredi. Elle vise à amener les leaders à une meilleure gestion des exploitations minières qui sont souvent source de conflits et de plaintes dans le secteur minier du Togo. C’est un Projet de Développement et de Gouvernance Minière (PDGM). Il est destiné à former les acteurs sur le Cadres de politique de réinstallation des populations (CPRP) et le Mécanisme de gestion des plaintes (MGP).

Mettre en place, un cadre de politique de réinstallation du secteur minier du Togo

Cette formation fait suite à celle des Opérateurs économiques, des Maires et Chefs traditionnels, des Préfets et cadres de l’administration pour favoriser une meilleure implémentation du Guide qui au préalable a connu une étude environnementale. Cette étude a permis de mieux connaître l’ampleur des problèmes inhérents au secteur minier du Togo et de comment les aborder.

« Une manière de les aborder, c’est de mettre en place, un cadre de politique de réinstallation volontaire et ce cadre a été développé pour tout le secteur minier du Togo », a indiqué Boukari Ayéssaki, Coordonnateur du PDGM. Maintenant, « il fallait pouvoir travailler avec les acteurs clés qui sont les maires, les chefs traditionnels, les opérateurs miniers mais aussi les préfets et agents de l’administration centrale et minière, pour sa vulgarisation », a-t-il expliqué.

Consolider le développement social

Pour Awaté Hodabalo, Préfet d’Agoè Nyivé, le secteur minier du Togo est un secteur vital pour le développement économique et social du Togo. Grâce à ce secteur, le Togo a fait de grandes réalisations et connaît une croissance rapide ces dernières années. Cependant, le secteur fait face à de nombreuses difficultés. D’où la nécessité de promouvoir une bonne gouvernance, d’instaurer un climat propice aux investissements et de consolider l’inclusion sociale.

De son côté, le Directeur de Cabinet du Ministère des mines souligne que le Gouvernement en lien avec les objectifs du PND accorde un intérêt particulier à l’amélioration de la gouvernance minière.
L’objectif étant de consolider le développement social et de renforcer les mécanismes d’inclusion pour une croissance forte, durable, résiliente, inclusive et créatrice d’emplois décents pour tous, a-t-il ajouté.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *