Secteur informel: vers la protection sociale à plus de 3.000.000 acteurs

Le gouvernement togolais entend étendre la protection sociale à plus de trois millions acteurs travaillant dans le secteur informel. Ceci,…

Parredaction Catégorie Economie le 26 février 2021 Étiquettes : ,

Le gouvernement togolais entend étendre la protection sociale à plus de trois millions acteurs travaillant dans le secteur informel. Ceci, à travers le projet d’appui à l’extension de la sécurité sociale aux acteurs de l’économie informelle, officiellement lancé ce jeudi, 25 février 2021 à Lomé. L’initiative vise à garantir « une assurance vieillesse » aux acteurs.

C’est le ministre de la Fonction Publique, du Travail et du Dialogue Social, Gilbert Bawara, qui a présidé la cérémonie de lancement dudit projet. C’était en présence de la Directrice Générale de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS), Ingrid Awadé, et des partenaires techniques et financiers.

Bâtir une nouvelle forme de protection sociale

D’après le ministre Gilbert Bawara, l’extension de la sécurité sociale aux travailleurs du secteur informel est une volonté politique gouvernementale. Elle vise à bâtir une nouvelle forme de protection sociale successible d’assurer à tous les ménages, les conditions idoines d’une vie décente et d’une sécurité matérielle suffisante.

L’idée est de permettre aux ménages de faire face aux vulnérabilités et aux fragilités liées à la maladie, à la vieillesse, à l’invalidité ainsi qu’au chômage. Le secteur informel, a expliqué le ministre, contribue pour une part importante à l’essor économique national et emploie une forte proportion de nos concitoyens.

« C’est pourquoi toute initiative visant à assurer à cette catégorie d’acteurs du développement national, des meilleures conditions de vie à l’instar du présent projet, doit être encouragée et soutenue », a-t-il ajouté.

L’ambition du projet

Dans un délai d’un an, a indiqué Gilbert Bawara, le projet ambitionne le développement d’une base de données nécessaire pour la détermination des paramètres techniques et financiers. D’une part, ces paramètres vont permettre, l’élaboration du produit de sécurité sociale convenable et accessible aux travailleurs de l’économie informelle.

Il s’agit, d’autre part, de renforcer le système d’information et d’adaptation de l’architecture institutionnelle. Ceci, dans le but de faciliter l’immatriculation des travailleurs bénéficiaires ainsi que l’acheminement des prestations.

Le projet d’extension de la sécurité sociale va toucher environ 3,34 millions de travailleurs du secteur informel dont 52,7% de femmes.

Lire aussi : Togo/JIPH : la ministre en charge de l’Action Sociale invite la population à éviter toute discrimination à l’endroit des personnes handicapées

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *