dimanche, octobre 17, 2021


Covid-19/Nouvelles mesures : autre coup dur pour le secteur culturel en convalescence

La décision est tombée comme un coup de massue dans la nuit du 09 septembre 2021. En effet, de nouvelles…

Parredaction Catégorie Culture le 17 septembre 2021 Étiquettes : ,


La décision est tombée comme un coup de massue dans la nuit du 09 septembre 2021. En effet, de nouvelles mesures restrictives ont été prises par le gouvernement dans le cadre de la riposte à la Covid-19. Bien qu’elles visent à limiter la propagation dans un contexte marqué par la flambée des cas positifs, elles viennent entrainer à nouveau la paralysie du secteur culturel au Togo.

Le constat est très amer. Les acteurs du secteur culturel togolais, surtout les promoteurs d’évènements, se retrouvent actuellement dans une situation inconfortable. Et pourtant, ces acteurs qui contribuent énormément à la promotion du pays, essayaient peu à peu de se remettre des premiers chocs de la pandémie.

Choc sur le secteur culturel, des évènements reportés

Comme toute personne résident sur le territoire togolais, les acteurs du secteur culturel n’ont qu’un seul choix. Respecter et se conformer aux dispositions prises par le gouvernement, malgré l’esprit défavorable.

Covid-19/Nouvelles mesures : autre coup dur pour le secteur culturel en convalescenceEn effet, dans son communiqué du 09 septembre dernier, le gouvernement a tenu à rappeler le fait que toutes les mesures restrictives restent en vigueur. Entre temps, la situation paraissait plus flexible, avec la reprise des activités. Mais ce n’est plus le cas.

Depuis le 10 septembre et ce pour 30 jours, toutes les manifestations culturelles, sportives et politiques sont interdites. Beaucoup de promoteurs d’évènement culturels se sont donc vus dans l’obligation de reporter leurs manifestations.

Lire aussi: Festival Demain Il Fera Beau 2021 : d’ambitieux projets en vue pour la ville d’Aného

Le concert de Foganne et Kessi, l’évènement tant attendu pour ce samedi, 18 septembre à l’Institut Français du Togo a été reporté. Aussi, le « Festival Demain Il Fera », prévu du 17 au 19 septembre à Aného est aussi renvoyé à une date ultérieure. La projection du film dénommé « Mon Groupe Whatsapp » a été aussi reportée. Et la liste est longue.

Lutte contre la covid-19, le secteur culturel asphyxié

Aucun domaine n’a été épargné par cette crise sanitaire, mais le secteur culturel en paie à outrance les frais. À défaut de ceux qui ont reporté leurs évènements, d’autres promoteurs ont carrément opté pour l’annulation.

Covid-19/Nouvelles mesures : autre coup dur pour le secteur culturel en convalescenceDeux soirées étaient prévues dans le cadre de la 4ème édition du Festival international de danse « Nïkaala ». Celles-ci ont été annulées. Le festival même ne tiendra pas ses promesses. Il est bien vrai que tous ces reports et annulations répondent aux exigences du gouvernement. Mais, à travers ces gestes, les promoteurs subissent énormément de coups.

En effet, l’organisation des évènements impliquent des charges et engagements qu’il faut honorer. Souvent des services sont payés d’avance ou négocier en partenariats. Reporter ou annuler un évènement constitue une faillite pour ces promoteurs, déjà cloué au sol.

Il urge que les autorités impliquées mènent des réflexions visant à soutenir ou appuyer ces acteurs. Des initiatives ont été certes entreprises dans ce sens. Mais, au regard de la situation, il faudrait une accélération du processus.

A découvrir: Fonds d’Aide à la Culture 2021 : les « arts de la scène » se taillent la part du lion

Christelle Agnindom

 

 

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *