vendredi, janvier 22, 2021


Santé : Prof Mijiyawa et Dr Mamissilé Assih étaient à Sokodé et à Dapaong

La tournée de sensibilisation sur la gratuité des soins des femmes enceintes entamée par les ministres en charges de la…

Parredaction Catégorie Santé le 14 décembre 2020 Étiquettes : , , , ,

La tournée de sensibilisation sur la gratuité des soins des femmes enceintes entamée par les ministres en charges de la santé bat son plein. Le Prof Mijiyawa et sa collègue, Dr Mamissilé Assih, ont posé leurs valises ce vendredi 11 à Sokodé et ce samedi 12 décembre à Dapaong.

La rencontre a eu lieu avec les acteurs du secteur de la santé et les leaders communautaires sur le programme d’accès gratuit aux soins par les femmes enceintes.

Une sensibilisation nécessaire

La mise en œuvre du programme devrait permettre de détecter les éventuelles complications de l’accouchement. Ceci afin de pouvoir les prendre en charge efficacement pour réduire les mortalités maternelles et néonatales. « La gratuité de la prise en charge des femmes enceintes permettra d’améliorer l’accessibilité aux soins à ces dernières et une prise en charge adéquate durant la période de grossesse à l’accouchement », souligne professeur Moustafa Mijiyawa.

La finalité est donc de palier aux difficultés financières auxquelles ces femmes font face au moment où elles ont besoin de soins intensifs. Un budget de 7,1 milliards FCFA est, à cet effet, prévu pour la mise en œuvre de ce programme. L’initiative, qui s’inscrit dans le cadre de l’accès universel des soins, vient allonger la liste des actions en ce sens notamment la prise en charge des soins préventifs de certaines couches vulnérables comme la vaccination pour les enfants de 5 ans, des Anti-Rétro-Viraux (ARV) pour les personnes vivant avec le VIH depuis 2008 et la subvention de la césarienne effective depuis mai 2011.

Une initiative en accord avec la vision de l’exécutif

Les deux ministres ont évoqué la vision du président Faure Gnassingbé qui est de pouvoir rapprocher tant que possible, les services de soins de santé des populations. Elle prévoit aussi réduire de façon progressive, l’écart entre les nantis et les démunis. Selon les statistiques, le taux de mortalité mère-enfant est de 401 décès de femme pour 100.000 naissances vivantes et le taux national de fréquentation des femmes enceintes pour la première consultation prénatale est inférieur à 35% au Togo. Le programme de gratuité de la prise en charge de la femme enceinte démarrera dans les plus brefs délais, selon le communiqué du conseil des ministres du 25 novembre dernier.

Par ailleurs, ce programme sera soutenu par une campagne active et renforcée de planning familial avec l’appui des agents de santé communautaire. L’implication des populations à la base est prévue afin d’inciter les familles à l’espacement des naissances.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *