L’Association des Sages femmes du Togo milite pour la valorisation du métier de sages-femmes et d’infirmiers

L’Association des Sages femmes du Togo (ASSAFETO) et l’Association Nationale des Infirmiers et Infirmières du Togo (ANIIT), avec l’appui du…

Parredaction Catégorie Santé le 18 décembre 2020 Étiquettes : , ,


L’Association des Sages femmes du Togo (ASSAFETO) et l’Association Nationale des Infirmiers et Infirmières du Togo (ANIIT), avec l’appui du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), ont honoré ce jeudi 17 décembre, les Sages-femmes et infirmiers du Togo. L’initiative s’inscrit dans le cadre du 72ème Assemblée Mondiale de la Santé, célébrée en mai dernier.

Placée sous le thème : « Sage-femme lauréate : reconnaitre nos efforts », la rencontre a pour objectif de valoriser ces corps de métiers dont l’activité n’est pas souvent reconnue.

Une célébration méritée pour les Sages femmes du Togo

Pour Mme Héloïse ADANDOGOU-D’ALMEIDA, Présidente de l’ASSAFETO, « Il est important de célébrer malgré les contraintes et difficultés, le travail des sages-femmes et infirmiers ». « Dans ce contexte de crise sanitaire, nombreux sont les sages-femmes et infirmiers qui bravent au quotidien la maladie pour apporter assistance à celles et ceux qui sont dans le besoin. Ils méritent donc aujourd’hui qu’on les célèbre », a-t-elle ajoutée.

« L’agenda des ODD 2030 ne peut être atteint sans la contribution majeure de l’ODD3 qui projette la santé et le bien-être dans sa globalité ». C’est ce qu’a fait savoir la Représentante résidente de l’UNFPA au Togo, Mme Josiane Yaguibou.

Elle a par ailleurs, invité tous les acteurs « à s’engager davantage afin de diminuer drastiquement le taux de mortalité maternelle qui est de 401 pour 100 000 naissances vivantes au Togo »

L’Association des Sages femmes du Togo milite pour la valorisation du métier de sages-femmes et d’infirmiers (2)

Plusieurs prix décernés aux sages femmes du Togo

« La sage-femme, l’infirmier et l’infirmière sont le socle de tout système de santé. Nous prions que le plaidoyer qui a été fait, soit un plaidoyer répertorié et entendu. Soyez rassurés qu’en tant qu’Organisation Mondiale de la Santé, garante de toutes les normes en matière de santé, nous ferons tout pour que les normes et les standards soient atteints d’ici 2025 », a laissé entendre Diallo Fatoumata Binta Tidiane, Représentante résidente de l’OMS au Togo.

Au cours de la célébration, plusieurs prix ont été décernés aux retraités, prestataires en service, nouveaux diplômés et à certains sages femmes du togo et les plus méritants. La journée s’est soldée par une plaidoirie à l’endroit des autorités du pays pour un recrutement massif de sages-femmes du Togo au profit des centres de santé du pays.

Lire aussi : Togo/Covid-19 : une assurance spéciale pour le corps médical

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *