Togo : voici les exigences du concours international d’architecture lancé par la SAFER

La Société Autonome de Financement de l’Entretien Routier (SAFER) veut se doter d’une nouvelle bâtisse. Dans ce sens, elle a…


[bsa_pro_ad_space id=4]

La Société Autonome de Financement de l’Entretien Routier (SAFER) veut se doter d’une nouvelle bâtisse. Dans ce sens, elle a lancé un concours pour choisir une proposition d’un bon plan architectural.

La SAFER a, à cet effet, lancé un avis de concours international d’architecture pour la construction de son siège à Lomé. Lancé le 29 septembre dernier, ce concours est conforme au Code des marchés publics et délégation de services Publics au Togo. Il vise à rechercher une structure compétente à qui attribuer le marché de maîtrise d’œuvre architecturale pour la conception de l’immeuble qui abritera le siège de la SAFER à Lomé. L’avis de concours est disponible dans le quotidien national Togo-Presse.

Comment postuler ?

Pour participer à ce concours, il faut donc respecter un nombre d’exigences données. D’une part, elles sont relatives à la régularité vis-à-vis de l’administration du pays d’origine, la régularité vis-à-vis de l’Ordre national des Architectes du pays d’origine. D’autre part, elles concernent l’envoi d’une lettre de confirmation de l’intérêt à participer. Cette lettre doit être envoyée au Responsable des Marchés Publics au plus tard quinze (15) jours avant le délai de réception des propositions.

Les propositions seront soumises à l’adresse de la Cellule Permanente de gestion des Marchés Publics de la SAFER (Porte 137). Elles doivent être remises de main à main contre un récépissé de dépôt au plus tard le 11 novembre 2020 à 10 heures 00. Les propositions remises en retard ne seront pas acceptées.

Quelques réalisations de la SAFER

La SAFER est une structure-clé dans la politique de développement du pays, notamment en ce qui concerne le transport routier. En cette année 2020, elle a piloté, entre autres, des travaux d’entretien le long du réseau routier national, notamment sur la Nationale No 1, à Lomé, à Togblekopé, à Tsévié, à Atakpamé, à Kara et à Kanté.

Bien que le budget nécessaire pour l’entretien routier au Togo s’évalue à 38,6 milliards FCFA (69 millions USD), la structure dirigée par Sylvain Outchantcha (DG de la SAFER) n’envisage mobiliser et supporter que 14 milliards, soit environ 36% du total des ressources attendues. Ce qui constitue un frein à la pleine réalisation du travail de cette structure publique.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *