Covid-19 : de nouvelles révélations sur la pandémie

De nouvelles révélations sur la pandémie apparaissent.Considéré comme la star en cette année de 2020, le nouveau coronavirus officiellement dénommée…

Parredaction Catégorie Santé le 23 juillet 2020


De nouvelles révélations sur la pandémie apparaissent.Considéré comme la star en cette année de 2020, le nouveau coronavirus officiellement dénommée Covid-19, le 11 mars dernier, ne cesse de surprendre. Une étude vient d’alerter sur la possibilité d’une transmission par voie aérienne. 

Le principal mode de contamination scientifiquement confirmé par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) est la transmission par le biais de gouttelettes respiratoires expulsées par le nez ou la bouche lorsqu’une personne atteinte tousse ou éternue. Mais, il semblerait qu’il y ait d’autres façons de choper le virus.

Nouvelles révélations sur la pandémie, la voie aérienne, un éventuel moyen de contamination

Selon les nouvelles révélations sur la pandémie, cette possibilité a été relevée dans les pré-résultats d’une étude menée par l’Université du Nebraska aux Etats-Unis. Ainsi, l’équipe ayant mené l’étude vient de confirmer qu’une personne peut être infectée par le virus en respirant l’air rejeté « par une personne atteinte (ndlr) ». Cette hypothèse a été émise depuis plusieurs mois.

Pour réaliser cette étude, selon les mêmes révélations sur la pandémie, les scientifiques ont prélevé l’air dans les chambres de cinq malades de la Covid-19 à 30 cm au-dessus de leurs pieds. Ils ont également collecté des microgouttelettes de moins de cinq microns et même de moins d’un micron, pendant que les patients parlaient et toussaient.

« Ensuite, ils ont isolé le virus et l’ont vu se répliquer. Cela a fonctionné, ce qui leur a permis de dire qu’il est infectieux », indiquent nos confrères de Rfi. Cependant, les conclusions de cette étude attendent d’être confirmées par le comité de lecture de revue scientifique qui doit procéder à l’examination.

 révélations sur la pandémie sur l’état des lieux de création d’un vaccin 

Les Etats ne sont pas restés bras croisés contre cet ennemi dit « invisible » qui ravage la planète toute entière. Les dirigeants s’investissent dans les recherches de voies et moyens pouvant anéantir le virus notamment par la méthode médicale. C’est à dire l’élaboration d’un vaccin.

Plusieurs initiatives sont en cours dans ce sens et des essais cliniques sont avancés. Le « Coronavac », c’est le nom du vaccin chinois qui va bientôt entrer dans sa phase finale d’essai clinique.

Dans les trois prochains mois, neuf mille (9 000) volontaires (composés des personnels de santé) recevront des injections du Coronavac. Ainsi, cent vingt millions d’exemplaires devraient être produits en début 2021 par l’Institut public brésilien de Butantan, structure qui se chargera des essais finaux.

Par contre, le potentiel du vaccin germano-américain est convoité par les Etats-Unis. L’Etat américain a indiqué qu’il mettrait environ 2 milliards de dollars pour obtenir 100 millions de doses dudit vaccin. Mais pour l’heure, le vaccin n’est pas encore validé.

 

Lire aussi:  Togo/Covid-19 : nouveau don de l’Allemagne estimé à environ 14 millions de FCFA

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.