dimanche, décembre 4, 2022


Transport public et urbain: L’Etat togolais en oeuvre pour la réorganisation du secteur

Le conseil des ministres, qui s’est réuni lundi 25 juillet 2022, a écouté une communication relative au projet de réorganisation…

Parredaction Catégorie Société le 26 juillet 2022 Étiquettes : , , , , ,


Le conseil des ministres, qui s’est réuni lundi 25 juillet 2022, a écouté une communication relative au projet de réorganisation du transport public urbain de personnes par taxi, taxi-moto et tricycle.

Le projet présenté par le ministre des transports routiers, aériens et ferroviaires, Affoh Atcha-Dedji, consiste à mettre à jour le cadre réglementaire relatif aux activités de transport urbain en tenant compte des motocycles et des tricycles.

Mobilité et inclusion grâce au transport public urbain

Comme annoncé, cette communication avait pour objectif, précise le texte, de présenter la mise à jour du cadre réglementaire relatif aux activités de transport urbain. Elle prend notamment en compte les transports effectués par les motocycles et les tricycles.

Selon l’exécutif togolais: “Pour permettre à ce secteur de jouer pleinement son rôle dans le développement des autres secteurs d’activités et dans le but de consolider les résultats déjà acquis, il est nécessaire que des actions urgentes y soient menées en général et plus particulièrement dans le sous-secteur des transports routiers. Ce dernier assure plus de 90% des déplacements des personnes et des biens”.

En effet, l’activité est en forte croissance. Elle emploie des dizaines de milliers de personnes, dont beaucoup de jeunes. Elle est un moyen de générer des revenus pour de nombreux togolais.

Repenser la formation des conducteurs pour améliorer le transport public urbain

Les routes togolaises sont accidentogènes. Le pays a enregistré au total, 600 morts en 2021 par accidents de circulation. D’après les constats, la vitesse excessive, téléphone au volant, alcool, mauvais entretien des véhicules et surcharge des camions sont à l’origine des accidents. Les motocyclistes sont les principales victimes en ville comme sur les routes.

Lire aussi: Transport routier : le Togo reçoit l’Appui de la Banque Mondiale et de l’UIT

A cet effet, un projet de décret adopté en conseil des ministres toujours en date du 26 juillet 2022, vient compléter le dispositif juridique existant. Le but est de limiter les accidents de la route en préservant la vie des citoyens.

Concrètement, il met un accent particulier sur le système de formation à l’obtention du permis de conduire et précise les règles applicables à la circulation routière. Son adoption contribuera à la mise en œuvre effective des dispositions du code de la route et à la réduction sensible des accidents.

Perside Katanga

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.