La rentrée universitaire au Sénégal timide à cause de la Covid-19

La rentrée universitaire au Sénégal timide à cause de la Covid-19. En effet, à Dakar, c’est la fin des belles…

Parredaction Catégorie Dossiers le 3 septembre 2020 Étiquettes : , , , ,


La rentrée universitaire au Sénégal timide à cause de la Covid-19. En effet, à Dakar, c’est la fin des belles vacances liées au coronavirus pour les étudiants. Les universités fermées depuis mars 2020 au début du Covid-19 ont finalement rouvert leurs portes mardi, 1er septembre. La reprise totale des cours se fera graduellement.

Pour l’instant, les cours sont alternés entre présentiel et en ligne. Pour ce faire, les étudiants sont organisés en petits groupes selon les niveaux. A l’université Cheickh Anta Diop (Ucad), c’est dans une ambiance encore un peu morose que s’est faite cette nouvelle reprise.

Un démarrage de la rentrée universitaire au Sénégal avec peu d’engouement

Contrairement aux attentes, c’est des amphis vides, des professeurs absents et peu d’étudiants présents qui ont caractérisé la rentrée universitaire au Sénégal. Les foules à n’en finir ont préféré faire place aux chants des oiseaux.
« Je suis allé dans la salle. Malheureusement, il n’y avait pas le prof et il n’y avait pas aussi beaucoup d’élèves ». C’est ce qu’a confirmé Abdou Sarr, étudiant en Master 2 à la faculté des lettres et sciences humaines.

Certains professeurs sont impatients de retrouver leurs étudiants. Mais, ils vont devoir attendre jusqu’au lundi prochain pour les revoir. La garantie de la santé et la sécurité des étudiants face au coronavirus sont les raisons de cette attente.

La rentrée universitaire au Sénégal timide à cause de la Covid-19 (2)

Des cours à distance difficiles pour cette rentrée universitaire au Sénégal

Avec la difficulté d’accès à internet et la précarité fortement grandissante avec le coronavirus, beaucoup d’étudiants ont du mal avec les cours en ligne. Cette situation rend compliqué le bon suivi des cours pour cette rentrée universitaire au Sénégal. Par conséquent, la compréhension peine à passer.

« Nous sommes en période de crise. Ce sont les couches les plus vulnérables qui ne peuvent pas faire les cours en ligne. On n’a pas assez de connexions, pas assez de moyens ». C’est ce qu’explique Fallou Ndao, délégué de l’Amicale des étudiants de la faculté des sciences.

Alors, des négociations sont en cours entre représentants d’étudiants et administration pour trouver des solutions adaptées pour cette rentrée universitaire au Sénégal. Les cours en présentiel vont, il faut le rappeler, durer jusqu’au 31 décembre 2020 au Sénégal.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.