Couvert végétal : six grands projets en vue pour un secteur forestier au Togo rentable

Le gouvernement entend redonner une nouvelle dynamique au secteur forestier au Togo. Avec l’avant-projet intitulé « appui au renforcement des…

Parredaction Catégorie Dossiers le 14 décembre 2020 Étiquettes : , , , , ,

[bsa_pro_ad_space id=4]

Le gouvernement entend redonner une nouvelle dynamique au secteur forestier au Togo. Avec l’avant-projet intitulé « appui au renforcement des capacités opérationnelles et de planification des acteurs du secteur forestier », les acteurs impliqués veulent se doter d’une nouvelle stratégie d’action.

L’initiative s’inscrit dans le cadre de la politique du gouvernement qui vise à reboiser les espaces forestiers afin que le secteur contribue au mieux à l’économie du pays.

Redonner un nouvel élan au secteur forestier au Togo

En effet, d’après la plateforme des propriétaires privés et communautaires, les 2/3 de plantations forestières au Togo sont détenues par les privés et les communautés. Cependant, selon ladite plateforme, le secteur forestier au Togo peine à contribuer à la politique de reboisement enclenché depuis quelques années par le pays et par ricochet booster le secteur forestier togolais.

Pour ce faire, l’avant-projet, énoncé par les acteurs impliqués, vient solutionner le problème en vue de redonner un nouvel élan au secteur forestier au Togo et répondre aux attentes du gouvernement.

Six grands projets en vue dans le secteur forestier au Togo

Cette nouvelle dynamique que les autorités annoncent prévoit l’aménagement et le renforcement des forets déjà existantes afin de mieux les rentabiliser. Ainsi, à l’issue de cet avant-projet, six grands projets verront le jour.

Il s’agit notamment des projets qui seront beaucoup plus axés sur la production, la transformation et la commercialisation. Des efforts qui, d’après les responsables, seront bénéfiques aux planteurs.

Notons, que le projet a été approuvé par le gouvernement qui s’inscrit dans la dynamique de la politique de restauration du couvert végétal à 30% d’ici à 2050. Il est également appuyé par l’organisation internationale des bois tropicaux.

Tout ceci entre également dans les démarches entreprises par le nouveau ministre de l’environnement et des ressources forestières (MERF), FOLI BAZI Katari, qui dans une récente visite de terrain, a convié les acteurs forestiers de travailler de façon professionnelle pour que les objectifs assignés à son ministère soient atteints.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *