Relance économique : le Togo enregistre des perspectives de croissance positives

Au Togo, la relance économique est résiliente malgré les difficultés liées à la pandémie de coronavirus. Le mécanisme et la…

Parredaction Catégorie Economie le 26 octobre 2021


Au Togo, la relance économique est résiliente malgré les difficultés liées à la pandémie de coronavirus. Le mécanisme et la politique mis en place par le gouvernement togolais affiche des résultats perceptibles.

Relance économique : le Togo enregistre des perspectives de croissance positivesSelon la troisième session du Conseil national du crédit (CNC) de l’année l’économie togolaise affiche une croissance positive et par ricochet, une nette amélioration comparativement à la même période l’an dernier.

Des perspectives de croissance pour la relance économique en 2022

Relance économique : le Togo enregistre des perspectives de croissance positivesAu Togo, le taux de croissance économique projeté à 4,8% au début de l’année a été révisé à la hausse et devrait s’établir à 5,3% en 2021. Cette révision à la hausse s’explique par une reprise plus soutenue des activités surtout dans le secteur tertiaire et cette projection de croissance est confirmée par le Fonds monétaire international dans une étude publiée ce lundi 25 octobre sur les dernières prévisions de la croissance en Afrique sub-saharienne.

L’institution internationale indique que les perspectives de croissance en vue de la relance économique au Togo sont encore meilleures pour 2022 avec un taux de 5,9% alors que la croissance moyenne dans la région s’établira à 3,7 % en 2021 puis à 3,8 % en 2022.

La contribution des banques et systèmes financiers décentralisés

Il est sans doute que les banques et les systèmes financiers décentralisés ont apporté leur contribution à l’édifice économique.

Grâce aux réformes économiques opérées par le gouvernement, ils ont contribué à la vitalité de l’économie nationale avec la mise en place de nouveaux crédits.

Relance économique : le Togo enregistre des perspectives de croissance positivesEn effet, les banques ont octroyé de nouveaux crédits à hauteur de 217 milliards au deuxième trimestre 2021, soit une hausse de 59% par rapport au niveau enregistré au même trimestre de l’an écoulé, indique-t-on. Les institutions de microfinance et agents économiques ont également joué leur partition avec des crédits qui ont crû de 38 % soit 47 milliards, sur la même période.

C’est donc l’ensemble de ces résultats encourageants qui ont contribué à la progression de l’économie nationale et par ricochet à la relance économique.

Bernard A.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.