Face aux régimes de transition, Faure Gnassingbé appelle à la discussion et à la solidarité

Le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé s’est rendu ce 14 avril à Abidjan où il a effectué une visite…

Parredaction Catégorie Politique le 15 avril 2022 Étiquettes : , ,


Le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé s’est rendu ce 14 avril à Abidjan où il a effectué une visite de travail et d’amitié auprès de son homologue ivoirien, Alassane Ouattara. Ensemble, les deux chefs d’Etats ont évoqué la situation sécuritaire et politique dans la sous-région, notamment les régimes de transition au Mali, en Guinée et au Burkina Faso.

“Avec mon frère Faure Gnassingbé, président de la République togolaise, nous avons décidé de mutualiser nos efforts pour préserver la paix et la sécurité dans notre sous-région, notamment au Mali, en Guinée, et au Burkina Faso. Merci cher Faure pour cette visite fructueuse à Abidjan !”, s’est enthousiasmé Alassane Ouattara sur son compte Twitter.

Ouverture et bienveillance envers les régimes de transition

Face aux régimes de transition, Faure Gnassingbé appelle à la discussion et à la solidaritéCes échanges en présentiel entre les deux chefs d’Etats qui se consultent régulièrement sur les questions régionales, ont surtout permis à Faure Gnassingbé de réitérer la position togolaise sur ces sujets de premiers ordre. En effet, le Togo se veut pragmatique, solidaire avec les populations des pays en crise et ouvert à la discussion avec les régimes de transition à leur tête.

Le Chef de l’Etat togolais a appelé les pays de la sous-région à tout mettre en œuvre pour adresser la lutte contre le terrorisme et les transitions politiques au Mali, en Guinée et au Burkina Faso avec beaucoup plus d’audace et de solidarité.

Se concentrer sur les enjeux économiques propres

Face aux régimes de transition, Faure Gnassingbé appelle à la discussion et à la solidaritéFaure Gnassingbé dont la capitale va accueillir dans les prochaines semaines une conférence internationale de Lomé sur les transitions politiques et la lutte contre le terrorisme au Sahel et en Afrique de l’ouest, a exhorter à la discussion et au travail avec les régimes de transition pour préserver la paix et la sécurité dans la sous-région.

“Nous devons tout faire pour éviter l’impasse d’un côté comme de l’autre et sortir peut-être des sentiers battus. Il faut continuer à se concerter entre nous chefs d’Etat, mais également avec les autorités de transition”, a déclaré le chef de l’Etat togolais à l’issue des échanges.

Il a aussi indiqué qu’il n’y avait aucun intérêt à ce que d’autres peuples souffrent de sanctions et souligné la volonté des pays de la sous-région de se concentrer sur leur agenda économique pour le bien-être de leurs populations.

 

Klétus Situ

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.