Réadapter le système de la formation professionnelle, le ministre Hodin était dans les Plateaux

La tournée nationale de visite et d’échanges se poursuit au Ministère de l’enseignement technique et de l’artisanat. La délégation était…


La tournée nationale de visite et d’échanges se poursuit au Ministère de l’enseignement technique et de l’artisanat. La délégation était en fin de la semaine dernière dans la région des Plateaux où le ministre Eké Hodin a rencontré le corps enseignant et les artisans. Les échanges ont porté sur les stratégies nouvelles à mettre en œuvre pour réadapter le système de la formation professionnelle. Ceci, dans la dynamique de la feuille de route du gouvernement qui réserve une place de choix à l’artisanat.

Notons que c’est la deuxième phase de la tournée du ministère qui a lieu du 09 au 11 décembre 2020 dans la région centrale et celle des plateaux. Elle prendra fin à Lomé ce mardi 15 décembre 2020.

Intégrer de nouvelles dynamiques

« Nous voyons que le secteur est vivant, le secteur est là, seulement qu’il y’a des actions à mener conformément à la feuille de route gouvernementale », a indiqué le ministre Hodin lors des échanges.

Pour lui, de nouvelles dynamiques et perspectives seront intégrées dans les différentes formations. Il s’agira de mettre plus de rigueur, regarder de plus près les actions et les filières de formation. Aussi, le ministère compte renforcer, innover et intégrer d’autres filières dans le système de formation. Il s’agira également, selon le ministre Hodin, de voir les nouvelles techniques d’apprentissage, recycler les besoins en équipement et personnel.

Deux grands projets

Le ministre de l’enseignement technique et de l’artisanat a, dans son intervention, mis l’accent sur le rôle prépondérant du sous-secteur de l’enseignement technique et de l’artisanat dans la modernisation du Togo. « … Dans cette feuille de route, notre sous-secteur a deux grands projets. Le premier projet, c’est l’augmentation des capacités d’accueil scolaire, technique et professionnelle. Le deuxième projet est l’amélioration de la qualité de l’enseignement, de la formation professionnelle et de l’apprentissage », a-t-il indiqué.

« Nous avons reçu également l’adhésion des artisans du projet de société à la feuille de route et leur engagement à accompagner le gouvernement », a-t-il rappelé.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *