Togo / Economie: « Racine Féminine » initie les commerçantes à la vente en ligne

« Racine Féminine », une association de la place a initié au profit de cent (100) femmes exerçant dans le…

Parredaction Catégorie Economie le 8 janvier 2021 Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

« Racine Féminine », une association de la place a initié au profit de cent (100) femmes exerçant dans le secteur informel (commerce et artisanat) une formation sur la vente en ligne. Débutée jeudi à Lomé, la formation se poursuit ce vendredi, 08 janvier 2021. Les participantes sont issues de la région de la Kara et Maritime.

Cette formation axée sur l’utilisation des outils de la Technologie de l’Information et de la Communication (TIC). L’association racine féminine compte ainsi donc impacter à sa manière les femmes pour un meilleur développement de l’économie togolaise. L’initiative est soutenue par la coopération allemande à travers la GIZ.

Maitriser les nouvelles techniques de vente

En effet, la pandémie de la Covid-19 ayant bouleversé le monde en 2020 a durement impacté les activités commerciales. La maladie a imposé de nouvelles habitudes de vie, réduisant ainsi les contacts humains devenus plus que jamais risquant.

Le monde a donc viré au digital qui offre diverses possibilités d’actions quel que soit le secteur d’activités. Il y a donc nécessité d’amener les acteurs du secteur informel, dont les femmes, à s’approprier et à maitriser la nouvelle donne. L’objectif est de leur permettre de mieux écouler leurs produits. C’est l’objectif qui a fondamentalement motivé l’association racine féminine.

En ces temps de Covid, a indiqué la présidente de « Racine Féminine », Adjo Nadège Agbodjive Guemdi, nous avons constaté que les activités tournent au ralenti. « Dans les milieux ruraux, les femmes n’arrivent pas à vendre leurs marchandises. Maintenant, il y a les réseaux sociaux. On les initie pour leur permettre de vendre leurs marchandises en ligne », a-t-elle précisé au micro de la TVT (Togo).

Les participantes satisfaites

Le monde des TIC est nouveau pour bon nombre de femmes du secteur informel. Même si elles disposent d’un téléphone ou smartphone, ces commerçantes ignorent les avantages des réseaux sociaux. La formation leur permettra donc de se mettre à niveau.

Bien avant la fin de l’atelier, elles manifestent leurs satisfactions par rapport à l’initiative. « Le formateur nous a appris comment exposer ce que nous faisons dans nos ateliers. On nous a appris comment faire une liste de diffusion. Je l’ai appliqué et à ma grande surprise, plus de 10 de mes clients m’ont déjà contacté », s’est réjouie une participante.

Da Ablavi (Nom d’emprunt) est revendeuse de bassines servant à la dot, des plats et des verres. Elle, qui dit ne pas maitriser la technique de vente en ligne, n’a pas manqué d’exprimer sa joie d’assister à cette formation organisée par racine féminine. « Cela nous permettra d’écouler nos articles de par le monde », a-t-elle souligné.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *