dimanche, décembre 4, 2022


Togo : début officiel des travaux de protection de la côte frontalière avec le Bénin

La Cheffe du gouvernement, Mme Victoire Tomegah-Dogbé a donné le coup d’envoi aux travaux de protection de la côte frontalière…

Parredaction Catégorie Société le 4 novembre 2022 Étiquettes : , , , , ,


La Cheffe du gouvernement, Mme Victoire Tomegah-Dogbé a donné le coup d’envoi aux travaux de protection de la côte frontalière entre le Togo et le Bénin. C’était ce 03 octobre à Aneho, en présence de plusieurs autorités locales et publiques dont les ministres togolais et béninois en charge de l’environnement, respectivement, Foli-Bazi Katari et José Tonato.

Il s’agit de l’une des ambitions de la feuille de route gouvernementale. Madame le Premier ministre a lancé ce jeudi, les travaux du WACA (Programme de Gestion du Littoral Ouest-Africain) pour la protection de la côte entre Agbodrafo et Grand Popo. Le projet est financé par la Banque Mondiale.

Protection de la côte : Réconcilier la population du littoral

Selon Victoire Tomegah-Dogbé, l’objectif principal de ce gigantesque chantier est de renforcer la résilience des communautés et permettre aux deux pays frontaliers d’être moins exposés aux risques d’érosion, d’inondations et à la pollution. Près de 90 % des côtes togolaises seront protégées avec ces travaux, assure le Premier ministre.

Lire aussi: Erosion côtière : le Comité Régional de Pilotage du Projet WACA en session à Lomé

Notons-le, la réalisation du projet a été confié à la société néerlandaise Boskalis BV.

Nous serons exigeants quant au respect de la qualité et du délai des travaux qui dureront 19 mois, a martelé Victoire Tomegah-Dogbé.

Un projet faramineux

Plus en détails, les travaux consisteront en la construction de sept (7) épis enrochements et le rechargement en sable de casiers délimités par les épis pour la zone d’Agbodrafo. Du côté d’Aného, les six épis existant depuis 2021 se verront réhabiliter et rallonger dans le cadre d’un projet de protection côtière financé par l’UEMOA.

Lire aussi: Protection des côtes togolaises : le pays reçoit 12 millions de dollars US de la Banque mondialeTogo : début officiel des travaux de protection de la côte frontalière avec le Bénin

Et enfin, de l’autre côté de la frontière, il est prévu la construction, au niveau de Hilacondji, de huit épis, le rechargement en sable des casiers démolis par les épis, le comblement des bras lagunaires en arrière de la dune côtière et la construction des infrastructures récréo-touristiques.

D’après les dernières prévisions, les plus de 200.000 personnes qui vivent sur le long du littoral vont bénéficier de l’ensemble des travaux. Il faut souligner que le coût du projet est estimé à 63,48 millions d’euros pour les deux pays, soit 41,6 milliards FCFA, dont 12,49 pour le Togo et 29,14 pour le Bénin, a expliqué, selon la présidence togolaise, le ministre togolais Foli-Bazi Katari dans son allocution introductive.

Nabuch Aboubakar

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.