Togo : la 23ème promotion de l’EFOFAT de Pya a été gradée

Les 169 élèves officiers et sous-officiers du Togo et des pays voisins de l’école de formation EFOFAT ont reçu leurs…

Parredaction Catégorie Société le 1 octobre 2020 Étiquettes : , , , , , , , , ,

[bsa_pro_ad_space id=4]

Les 169 élèves officiers et sous-officiers du Togo et des pays voisins de l’école de formation EFOFAT ont reçu leurs épaulettes. Ils accèdent ainsi au grade de sous-lieutenant.

La cérémonie s’est déroulée, mardi à Pya, sous le commandement du chef d’état-major général des FAT. Il s’agit du Général de brigade Felix Abalo Kadanga. Elle a également connu la présence de grands officiers togolais, français et du préfet de la Kozah.

Le déroulement de la cérémonie

La cérémonie a été marquée essentiellement par la remise des épaulettes aux nouveaux officiers. Elle s’est déroulée dans le strict respect des mesures barrières, l’ordre, la discipline.

Cette 23ème promotion de sous-lieutenants, dont le major de promotion est le Togolais Bouraima Guéniou, est baptisée « Promotion Patriote ». Elle est placée sous le parrainage du Colonel Kléber Dadjo.

Le Général de brigade Felix Kadanga a appelé la promotion sortante à l’exemplarité, au respect des institutions, à la défense de l’intégrité territoriale et l’intérêt national.

Par ailleurs, la 24ème promotion de l’EFOFAT de Pya, a été également baptisée « Promotion 2 Février ». Elle a été placée sous le parrainage du Général de division aérienne, Zakari Nandja.

Après la cérémonie de remise des épaulettes, le chef d’état-major général a exhorté la 24ème promotion au professionnalisme. Occasion également pour lui d’exprimer ses admirations au chef de l’Etat, chef suprême des armées. Ceci en raison d’innombrables actions en faveur des forces armées en général, et de l’EFOFAT en particulier.

Retour sur l’historique et les conditions d’accès à l’EFOFAT

Pour l’histoire, l’EFOFAT de Pya a été créée le 19 octobre 1995. Elle a accueilli sa première promotion le 06 novembre de la même année. Initialement à vocation nationale, l’EFOFAT a connu l’entrée d’autres stagiaires d’autres pays à compter du 2 septembre 1999.

A son début, la formation était de 3 ans mais avec l’évolution, on est arrivé à 2 ans. Il s’agit de répondre au souci d’une harmonisation. Ceci dans l’optique de se conformer aux différentes grandes écoles du genre.

Le colonel Apollinaire Essodina Kadanga est le nouveau responsable de l’EFOFAT. Elle comporte essentiellement trois filières : l’option lettres, sciences et Gestion. L’accès à cette école est basé sur un concours. Concernant les conditions au concours, il faut naturellement être de nationalité togolaise.

Il faut avoir au minimum 18 ans et au maximum 25 ans. Il faut aussi être titulaire d’une Licence générale ou d’une Licence professionnelle. Après les épreuves écrites, les candidats passent les tests médicaux.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *