Projet WACA ResIP, les autorités administratives outillées sur le concept

Le Projet WACA ResIP (Investissement pour la Résilience des Zones Côtières en Afrique de l’Ouest) fait l’objet d’un atelier de…

Parredaction Catégorie Société le 21 décembre 2020 Étiquettes :

Le Projet WACA ResIP (Investissement pour la Résilience des Zones Côtières en Afrique de l’Ouest) fait l’objet d’un atelier de sensibilisation à Lomé. Ouverte ce lundi 21 décembre 2020, la rencontre a réuni des parlementaires, des préfets et des élus locaux.

L’initiative est portée par le ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières. Il s’agit pour les organisateurs d’amener les parties prenantes à mieux cerner le projet WACA ResIP.

Susciter une meilleure implication sur le projet WACA ResIP

L’atelier de sensibilisation vise à mettre à la disposition des autorités administratives toutes les informations relatives au projet WACA ResIP. Ceci, dans le but de permettre aux acteurs de s’impliquer davantage dans la mise en œuvre du projet.

A l’issue de la formation, les députés, préfets et maires serviront de relais d’information dans leurs contrées respectives. « Nous voulons vraiment échanger avec ces principaux acteurs pour faire en sorte qu’ensemble de façon participative et de façon très impliquée, on puisse vraiment réussir la mise en œuvre de ce projet ». C’est ce qu’a expliqué le Coordinateur de projet, projet WACA ResIP Togo, Dr. Adou Rahim Alimi Assimiou.

D’après le Coordonnateur, le projet va mettre en œuvre un certain nombre d’investissement avec la réalisation des ouvrages. Et, ces derniers nécessiteront certainement la participation de la population.

Projet WACA ResIP, les autorités administratives outillées sur le concept (2)

Promouvoir la lutte contre l’érosion côtière via le projet WACA ResIP

Le projet WACA ResIP entre dans le cadre du Programme de gestion du littoral Ouest-Africain (WACA). Il vise à promouvoir diverses mesures de lutte contre l’érosion côtière. Concrètement, le projet consiste, d’une part, en la fixation des dunes et la restauration de zones humides et de mangroves.

La mise en œuvre du projet WACA ResIP consiste, d’autre part, à recharger des plages et à construire les ouvrages de protection et de digues. D’après Dr Adou Rahim Alimi Assimiou, le projet WACA ResIP est une réponse collective aux besoins urgents de lutter contre la dégradation du littoral. L’initiative œuvre au renforcement de la coopération et l’intégration régionale.

Selon le spécialiste, les questions d’érosion côtière ne peuvent pas être résolues uniquement au niveau national parce que les solutions apportées en amont créent des problèmes en aval. C’est pour ça, poursuit-il, cette « regionalité » permet de voir le problème de façon systémique. « Ainsi, les solutions que nous appliquerons puissent être des solutions qui donnent de l’équilibre à l’ensemble des pays », a-t-il conclu.

Lire aussi : Togo/Erosion côtière : NADDAF attire l’attention des députés sur la précarité des femmes victimes du phénomène

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *