vendredi, septembre 24, 2021


Tourisme au Togo : réglementer le secteur pour le rendre plus compétitif

Le tourisme au Togo est un secteur qui participe au développement du pays. Les textes législatifs et réglementaires qui régissent…

Parredaction Catégorie Dossiers le 25 août 2020 Étiquettes : , , , , , ,


Le tourisme au Togo est un secteur qui participe au développement du pays. Les textes législatifs et réglementaires qui régissent le secteur touristique togolais datent de trente (30) ans. Ainsi, le Togo a entrepris des démarches afin de se doter des nouveaux textes répondant aux exigences et politiques communautaires actuelles. La ville de Kpalimé (région des Plateaux) a abrité une rencontre dans ce sens.

Du 19 au 21 août 2020, les différents acteurs impliqués dans le secteur du tourisme au Togo étaient en conclave. Il s’agissait pour les participants de travailler sur la réactualisation des textes régissant le secteur touristique.

Tourisme au Togo, état des lieux du conclave

Les travaux de la rencontre ont été ouverts par le ministre de la Culture, du Tourisme et des Loisirs, Kossivi Egbetonyo. Cette rencontre de trois jours relative au tourisme au Togo a, d’une part, permis aux parties prenantes d’étudier l’avant-projet de loi sur la réglementation du secteur touristique. D’autre part, les participants ont actualisé les décrets adoptés depuis 1990.

En effet, les textes mis à jour vont jouer un rôle crucial dans la mise en œuvre du Plan National de Développement (PND 2018-2022). C’est ce qu’a fait savoir le président la Commission Nationale d’Agrément et de Classement des Etablissement de Tourisme (CNACET), Sanwogou Tignoaré.

« Ils permettront aux acteurs, d’améliorer leurs prestations de services pour l’accueil et l’hébergement des investisseurs qui arriveront au Togo », a-t-il précisé. Aussi, il n’a pas manqué de remercier le gouvernement pour ses efforts déployés en faveur de la promotion du secteur du tourisme.

Tourisme au Togo, bref aperçu des textes revisités

Les décrets ayant fait l’objet d’études sont au nombre de six (6). Les deux premiers textes portent sur la réglementation de l’hébergement des établissements touristiques ainsi que des établissements de restauration de tourisme au Togo.

Ensuite, les décrets relatifs au secteur des débits de boissons et les formules de restaurations rapides et celui sur les agences de voyage et de tourisme ont été, également, étudiés. Enfin, le décret sur la profession de guide touristique et le décret sur la stratégie de développement touristique au Togo a été au cœur des travaux.

Par ailleurs, ces travaux préalables ont été déjà menés sur ces différents textes. A Kpalimé, les participants ont donc essayé de règlementer « tout ce qui était couvert par un vide juridique ». En rappel, le Togo a enregistré en 2018, 712 000 touristes pour une somme de 48 milliards de FCFA générée.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *