dimanche, septembre 26, 2021


Projet de la GIZ « Game changers : women in agriculture », la togolaise Barietou AGBARE parmi les 07 lauréates

Pour le projet de la GIZ « Game changers : women in agriculture », la togolaise Barietou AGBARE parmi les…



Pour le projet de la GIZ « Game changers : women in agriculture », la togolaise Barietou AGBARE parmi les 07 lauréates. En effet, pour son apport considérable à l’agriculture et au développement elle a été primée. En effet, c’est dans le cadre du projet « Un seul monde sans faim » que cette distinction lui a été donnée.

Initiative de la Deustche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) qui vise la réduction de la pauvreté et de la faim dans le monde, ce programme est piloté au Togo par la Konrad-Adenauer-Stiftung (KAS).

Un prix du projet de la GIZ mérité

Mme Barietou a recu son prix « Game changers : women in agriculture » des mains de Maurice Gblodzro, coordonnateur de la Konrad-Adenauer-Stiftung. Ce prix avait été lancé en mai 2020. Cette distinction sur ce projet de la GIZ vise à récompenser l’effort de la femme paysanne. En effet, dans un monde où l’agriculture est fortement dominée par les hommes, particulièrement en Afrique où l’accès de la femme à la terre n’est pas facile, le potentiel des femmes à apporter une contribution positive au développement rural est énorme. Cependant, les capacités des femmes continuent d’être sous-estimées. Ce prix du projet de la GIZ vient donc apporter un changement à cet état d’esprit.

Ainsi, sept (7) lauréates au total sont retenues au niveau mondial. Elles recevront chacune en plus du prix une enveloppe de 2.000 £ pour consolider leurs activités. Elles prendront également part à des séances de renforcement de capacité dans leur secteur au niveau international.

 

Comment se fait la sélection pour le projet de la GIZ ?

Un jury international indépendant désigne, parmi les candidates, les femmes qui seront distinguées. Ces dernières bénéficieront d’un ensemble de mesures de soutien sous forme de formation continue et d’éducation. L’histoire inspirante des lauréates sera présentée au moyen d’un site multimédias, d’une exposition itinérante et d’une campagne sur les réseaux sociaux et sera étayée d’informations générales complémentaires.

Ains le projet de la GIZ « Game Changers – Women in Agriculture » veut montrer comment la coopération au développement peut être encore plus efficace grâce au soutien apporté aux femmes. Les ODD 2 (Faim « zéro ») et 5 (Égalité entre les sexes) sont étroitement liés. À une décennie de l’année cible 2030 fixées pour atteindre les objectifs de développement durable, des avancées sont à noter. Néanmoins, les femmes sont toujours désavantagées par rapport aux hommes, par exemple en ce qui concerne les droits fonciers.

Elles sont moins appréciées et, dans de nombreux endroits, souffrent d’une plus grande insécurité alimentaire. Il est prévisible que la crise due au coronavirus aggravera le « fossé entre les genres » dans de nombreux pays. Le processus « Game Changers » fournit donc des réponses et de l’inspiration.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *