Togo : les commerçants des produits périmés exposés à de graves sanctions

La prolifération des produits périmés prend de plus en plus de l’ampleur actuellement au Togo. Pour freiner cela, les autorités…


[bsa_pro_ad_space id=4]

La prolifération des produits périmés prend de plus en plus de l’ampleur actuellement au Togo. Pour freiner cela, les autorités togolaises ont décidé de sévir.

Désormais, les commerçants, vendeurs de produits périmés sur le marché seront sujets à de graves sanctions.

Vente de produits périmés, un phénomène récurrent

Pour liquider certains produits périmés, des commerçants mal intentionnés se permettent de changer la date de péremption ou même de l’effacer sur les articles. Ceci semble se pérenniser dans les habitudes de ces individus. Un véritable problème qui renforce la concurrence déloyale entre vendeurs.

Cette habitude cause aussi des problèmes sur le plan sanitaire à ceux qui se procurent ces produits surtout chez les enfants. Les autorités s’insurgent donc contre ce fléau et veulent tout faire pour l’éradiquer.

Des commerçants des produits périmés exposés aux sanctions

Les sanctions encourues par ces commerçants seront assez lourdes afin de dissuader les probables récidivistes. Ces sanctions « vont de 2 à 5 millions de francs CFA pour les pratiques anti-concurrentielles et de 50 mille à 2 millions de francs CFA pour les pratiques déloyales », d’après Gbadji Kokou Vignon, Chef division réglementations et contentieux à la direction du commerce intérieur et de la concurrence.

Elles peuvent donc être pécuniaires, pénales et diverses à l’endroit de toutes ces personnes qui s’offrent à ce type de commerce. L’objectif de cette loi est, il faut le souligner, de permettre la création d’un climat propice à la promotion de l’équité dans l’exercice des activités.

« Ces deux peines sont cumulatives et peuvent aller de 6 mois à 2 ans de prison selon la loi », a ajouté cet agent du ministère du commerce. Outre ces peines, ces commerçants d’articles périmés s’exposent à la fermeture de leurs boutiques et au retrait de leur titre de commerçants de façon provisoire ou définitive.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *