Environnement : le ministre Foly-Bazi Katari a pris contact avec le personnel de l’ANGE

Foly-Bazi Katari est le nouveau ministre de l’Environnement et des Ressources Forestières du  gouvernement de Mme Victoire Tomegah-Dogbé. Ce jeudi,…


Foly-Bazi Katari est le nouveau ministre de l’Environnement et des Ressources Forestières du  gouvernement de Mme Victoire Tomegah-Dogbé. Ce jeudi, il a effectué une tournée de prise de contact avec le personnel de l’Agence Nationale de Gestion de l’Environnement (ANGE).

Une occasion pour Foly-Bazi Katari, nouveau patron de l’environnement de s’enquérir du fonctionnement de l’agence, de voir les actions déjà réalisées et surtout les besoins auxquels fait face le département.

Foly-Bazi Katari veut réorganiser la structure

Précédemment ministre de la communication et des sports, cette première sortie de M. Foly-Bazi Katari, depuis sa nouvelle nomination, lui a permis d’aller à la découverte du personnel de l’ANGE. A l’issue des échanges, Foly-Bazi Katari pense à une réorganisation de la structure.

« Avant de faire quoi que ce soit, il faut savoir avec qui vous allez le faire, qu’est ce qui est déjà fait, ce qui est en train d’être fait et qu’est-ce que les gens projettent de faire dans les jours à venir. Pour avoir un bon départ, il faut savoir tout ça », a indiqué le ministre.

Cette tournée est un acte indispensable, poursuit le ministre. Les agents sont dévoués à accomplir leurs tâches. Il faut un accompagnement en termes de moyen.

La visite du ministre Foly-Bazi Katari saluée

En effet, la visite du nouveau ministre a été saluée par le personnel de l’ANGE. Ce dernier a saisi l’occasion pour soumettre des doléances au nouveau ministre. « C’est une démarche de quelqu’un qui connait vraiment sa matière. Donc ce qui nous a permis de discuter avec le ministre et d’avoir des directives », a lancé le docteur Koffi Ahadji, directeur général de l’agence.

« Ensemble, on a essayé d’échanger sur les problèmes, sur ce qui a été fait et ce qui se fera. De manière conviviale, on s’est compris. Le ministre nous a montré une grande ouverture, une disponibilité dont nous pouvons bénéficier. Nous sommes totalement à l’aise, totalement heureux de trouver un tel ministre qui nous prouve sa disponibilité », a souligné le directeur général.

« Nous avons présenté nos besoins notamment financiers, matériels, besoins d’appui de l’autorité pour évoluer. Je suis rassuré que l’agence non seulement a une oreille attentive, mais a aussi un appui qui va le permettre d’atteindre ses objectifs », a conclu le docteur Ahadji.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *