Prévention du mal de gorge : quelques mesures pratiques

Comme presque toutes les maladies, la prévention du mal de gorge est possible. Toute personne peut prendre des mesures nécessaires,…

Parredaction Catégorie Santé le 16 juillet 2020


Comme presque toutes les maladies, la prévention du mal de gorge est possible. Toute personne peut prendre des mesures nécessaires, afin de prévenir la pharyngite (angine ou mal de gorge). Alors, qui sont les personnes à risques de cette maladie à douleurs intenses et comment le traiter ou faire pour l’éviter ?

Les personnes souffrant d’allergies saisonnières ou présentant des réactions allergiques à la poussière, aux moisissures ou aux animaux sont les plus susceptibles d’être atteintes. S’ensuivent, les enfants et les adolescents, les personnes stressées, fatiguées ou ayant une mauvaise alimentation.

Important:  Le mal de gorge est réel

Les personnes disposant d’un système immunitaire faible sont aussi concernées par la prévention du mal de gorge. Il s’agit entre autre des personnes infectées par le VIH, du diabète ou suivant des traitements aux stéroïdes ou de chimiothérapie ainsi que celles présentant des infections fréquentes ou chroniques des sinus.

Pour éviter d’être infecté par les virus ou les bactéries associés au mal de gorge, il est conseillé de ne pas fumer ou éviter la fumée secondaire, de se protéger contre de l’air sec, de se laver régulièrement les mains, d’éviter de se toucher les yeux ou la bouche et se couvrir la bouche pour tousser ou éternuer.

Prévention du mal de gorge, traitement maison

Les spécialistes proposent des astuces pouvant aider à soulager le mal de gorge avant l’intervention d’un médecin. Ainsi, pour atténuer les douleurs dues à l’angine, il faut consommer du miel et du citron. La combinaison des deux ingrédients permet de soulager l’irritation de la gorge.

Aussi, le miel pourrait réduire le mucus et inhiber la reproduction des bactéries dans la gorge. Il est, en outre, conseillé de boire beaucoup de l’eau, de se gargariser avec de l’eau salée tiède (1/2°C à thé de sel dans une tasse d’eau), de sucer des bonbons (sans sucre) pour le mal de gorge et surtout manger des aliments de consistance molle, même si c’est parfois difficile.

A ne pas rater: à la découverte des symptômes du mal de gorgeA ne pas rater: à la découverte des symptômes du mal de gorge

Pour le traitement médicamenteux, il est préférable de se faire consulter au préalable.

Prévention du mal de gorge, penser aux éventuelles complications

Bien qu’inconfortables, la plupart des maux de gorge s’atténuent d’eux-mêmes en 5 à 7 jours. Mais, un mal de gorge d’origine bactérienne peut entraîner certaines complications. D’autres maladies peuvent surgir.

Parmi elles, l’infection des sinus (sinusite), l’infection aux oreilles (otite), l’inflammation des reins (glomérulonéphrite) et l’apparition d’un abcès périamygdalien (autour des amygdales) ou rétropharyngien (derrière le pharynx).

Également, la possibilité d’attraper un rhumatisme articulaire aigu, pouvant endommager les valves du cœur et d’autres organes, n’est pas à écarter.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.