Présidentielle américaine : qui est Kamala Harris, la colistière de Joe Biden ?

Les élections présidentielles avancent à grand pas aux USA et les candidats affûtent déjà leurs armes. Le candidat démocrate investi…

Parredaction Catégorie international Politique le 25 août 2020 Étiquettes : , ,

Les élections présidentielles avancent à grand pas aux USA et les candidats affûtent déjà leurs armes. Le candidat démocrate investi après le congrès du parti avait déjà choisi une vice-présidente.

Kamala Harris est la colistière choisie par le septuagénaire dans son challenge avec le président sortant Donald Trump.

Qui est Kamala Harris ?

Kamala Dévi Harris, née le 20 octobre 1964 à Oakland (Californie), d’une mère d’origine indienne et d’un père émigré de Jamaïque, l’un comme l’autre brillants universitaires. Après des études à Montréal, au Canada, où elle suit sa mère après le divorce de cette dernière, elle étudie la science politique à Washington, au sein de la Howard University, surnommée la « Black Harvard ». Elle retourne, ensuite, faire le droit à l’Université de Californie d’où elle sort diplômée en 1989.

Son parcours

Intégrant le barreau de Californie en 1990, elle devient adjointe au procureur de district du comté d’Alameda de 1990 à 1994. En 1994, elle est nommée par le président de l’Assemblée de l’État de Californie Willie Brown. Elle dispose alors de lourdes responsabilités telles que la cour d’appel de l’assurance chômage (Unemployment Insurance Appeals Board) et la commission de l’assurance médicale (California Medical Assistance Commission).

En 2003, elle est élue procureure du district de San Francisco face à Terence Hallinan et Bill Fazio, avec 56% des voix, devenant la première procureure de district de couleur de Californie. Elue en tant que Sénatrice en 2017, elle prête serment devant le président du Sénat de l’époque Joe Biden. Le lien professionnel entre le vieux politicien et la sénatrice tenace se renforçait au fil des années.

La vice-présidence, un aboutissement ?

La trajectoire n’est pas sans rappeler un précédent, celle de Barack Obama. Quatre ans seulement après ses débuts au Sénat des Etats-Unis, elle fait office de figure de proue dans le camp démocrate. Barack Obama avait été le troisième sénateur afro-américain élu au suffrage universel dans l’Etat de l’Illinois, un bastion démocrate.

Lorsque Joe Biden devient le candidat présumé du Parti démocrate pour l’élection présidentielle de 2020, elle paraît être la favorite pour devenir la candidate à la vice-présidence. Le 11 août 2020, Joe Biden confirme qu’il l’a désignée pour être sa colistière.

Elle est la troisième femme (après la démocrate Géraldine Ferraro en 1984 et la républicaine Sarah Palin en 2008) candidate à la vice-présidence de l’un des deux grands partis américains. Elles est, par ailleurs, la première personne afro-américaine et la première personne asio-américaine. Elle devient, aussi, la première candidate sur un ticket du Parti démocrate à représenter un État de l’ouest des États-Unis.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *