Le président Faure Gnassingbé reconnait une autre dimension de riposte au terrorisme

Le président Faure Gnassingbé reconnait qu’il y a une autre dimension de riposte au terrorisme. En effet, la sous-région ouest…

Parredaction Catégorie Dossiers le 16 février 2021 Étiquettes : , , , ,


Le président Faure Gnassingbé reconnait qu’il y a une autre dimension de riposte au terrorisme. En effet, la sous-région ouest africaine fait face à une menace collective, avec la présence des groupes armées terroristes dans la zone sahélienne. Ainsi, diverses actions de riposte sont menées par les États surtout en matière de renforcement d’arsenal. Pour le chef de l’État togolais, Faure Gnassingbé, la lutte contre la pauvreté devrait être aussi au centre des préoccupations.

En effet, le président Faure Gnassingbé a visité le 08 février dernier, le site de l’opération Koundjoare dans la région des Savanes. Face aux agents des FAT, en mission dans cette localité rurale, Faure Gnassingbé a fait la promesse de mener des actions urgentes pour réduire la pauvreté.

« Le terrorisme n’est pas seulement une affaire militaire » selon le Président Faure Gnassingbé

L’opération Koundjoare est une initiative militaire qui s’inscrit dans le cadre de la lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme. Reconnaissant le travail louable des FAT affectés à cette tâche, le Numéro 1 togolais a tenu à leur adresser ses félicitations.

Mais, selon le Président Faure Gnassingbé, la lutte contre le terrorisme va au-delà des actions sécuritaires. « Le terrorisme n’est pas seulement une affaire militaire ; il y a aussi la lutte contre la pauvreté et ça, c’est l’affaire du gouvernement », a-t-il fait savoir.

Pour ce faire, le président togolais a annoncé une mission imminente dans la région des savanes, afin d’identifier les besoins ainsi que les actions urgentes à mener. « Les décisions seront prises. Les forages seront faits. Les pistes seront améliorées et si c’est possible, l’électricité verra aussi le jour (…) », a-t-il confié aux FAT.

Le président Faure Gnassingbé reconnait une autre dimension de riposte au terrorisme (2)

Avoir de bonnes relations avec les populations est une arme d’après le Président Faure Gnassingbé

En dehors de la lutte contre la pauvreté, rappelle le Président Faure Gnassingbé, il y a un autre facteur à prendre en compte. Il s’agit de nouer et de maintenir d’excellentes relations entre les agents des FAT et les populations.
Car, explique le président, le soutien des populations civiles est d’une grande importance dans la mise en place des stratégies de lutte. « Pour avoir le soutien de ces populations, il faut donc avoir de bonnes relations ; çà, je compte sur vous et vos chefs m’ont rassuré », s’est réjoui le Président Faure Gnassingbé.

« Le terrorisme ne peut pas être combattu par un seul pays quelle que soit sa puissance », a reconnu le chef d’État togolais. En effet, les pays membre de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont mis sur pied une stratégie anti-terrorisme. Sur la période de riposte de 2020-2025, un fond d’un milliard de dollars a été décaissé.

Lire aussi: Conseil de l’Entente / la question du terrorisme au cœur d’une rencontre des experts à Lomé

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *