vendredi, janvier 27, 2023


FOPAT : Faure Gnassingbé engage un dialogue direct avec les producteurs agricoles

A l’occasion du premier Forum des producteurs agricoles du Togo (FOPAT), le président togolais s’est entretenu avec les agriculteurs de…

Parredaction Catégorie Economie Politique le 16 janvier 2023 Étiquettes : , ,


A l’occasion du premier Forum des producteurs agricoles du Togo (FOPAT), le président togolais s’est entretenu avec les agriculteurs de la région des Savanes. C’était ce 14 janvier 2023 à Dapaong. Le fructueux échange avait pour but de mener avec les acteurs concernés des réflexions collectives sur les nouveaux mécanismes de développement du secteur afin de garder le cap.

Notons que cette première édition du FOPAT se déroule dans les différentes régions du pays et les rencontres sont placées sous le thème national « transformation structurelle de l’agriculture togolaise : défis et perspectives ». Dans chaque région, plus de 400 participants dont 300 producteurs agricoles sont attendus.

Le FOPAT un véritable cadre d’échanges direct

Pour le président Faure Gnassingbé, l’agriculture est un secteur stratégique porteur de croissance économique et pourvoyeur d’emplois. Alors des projets et programmes sont initiés depuis un moment déjà pour booster les filières agricoles tel que le FOPAT. Mais prouesse ne peut être réalisée effectivement s’il n’y a pas concordance entre la stratégie du gouvernement et celle des acteurs de terrain.

« Le développement du Togo passe par le développement de l’agriculture. Ce que nous faisons aujourd’hui doit contribuer à la création de la richesse dans notre pays et que le producteur agricole soit une fierté nationale en faisant de lui un véritable entrepreneur agricole », a indiqué le chef de l’État Faure Gnassingbé aux producteurs agricoles.

Lire aussi : Forum de Rabat: Robert Dussey plaide pour la réduction des coûts de transferts de fonds de la Diaspora africaine

Une amélioration et modernisation du secteur

Outre ces points, le FOPAT a été l’occasion pour le chef de l’État togolais, d’inviter les acteurs à rationaliser le choix des filières agricoles et à investir de manière judicieuse dans le secteur. Les efforts consentis devraient permettre de parvenir à l’atteinte d’une certaine l’autosuffisance alimentaire dans chaque filière.

Ce qui aura pour incidence de réduire la dépendance vis-à-vis des importations des denrées alimentaires et d’améliorer sensiblement la balance commerciale agricole. Pour donc y parvenir de manière progressive, les agriculteurs ont d’ailleurs bénéficié de matériel et des équipements pour l’amélioration de la productivité et de leur condition de travail.

Des mécanismes ont été adoptés pour renforcer davantage la dynamique d’actions et d’interventions de l’ensemble des acteurs de la transformation structurelle du secteur agricole dans différents domaines. Il s’agit entre autres des agropoles, des Zones d’aménagement agricoles planifiées (ZAAP), des Zones d’aménagement de production bovine (ZAPB), du Mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage de risques (MIFA), des projets de mécanisation et d’irrigation ainsi que la politique de valorisation de la carte de fertilité des sols.

 

Tony A

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *